« L’innovation en logistique » : zoom sur l'écosystème « Supply Tech »

Du 25 novembre 2021

09h30

Au 25 novembre 2021

12h00

Centre de conférences Pierre-Mendès France - 139, rue de Bercy 75012 Paris

Fort de 150 000 entreprises et de 1,8 million d’emplois, le secteur de la logistique est un maillon essentiel de l’économie française. Pourvoyeur de milliers d’emplois d’ici 2030, il est au cœur de nombreux défis tant économiques qu’écologiques.

La filière s’est récemment dotée, à travers France Logistique, d’une feuille de route technologique pour promouvoir les innovations qui contribuent à renforcer ses performances économiques, écologiques et sociales. Ce document a été publié à l'occasion de l'événement « L’innovation en logistique », qui s'est tenu ce vendredi 25 novembre 2021 à Bercy.

Retour sur l'évènement

Supply Tech : les trois grands enjeux

Cet événement a rassemblé plus de 150 acteurs innovants de la filière – start-up, PME, ETI et grands groupes - pour contribuer à la réflexion collective et poser les premiers jalons de l’écosystème d’innovation dédié à la logistique : la Supply Tech.

Trois grands enjeux sont ressortis des échanges :

  1. Les champs d’innovation stratégiques pour 2030 : automatisation des entrepôts, exploitation et standardisation des données, optimisation des flux et des stocks ;
  2. les outils pour faciliter la mise en réseau des acteurs en lien avec les territoires notamment via l’Agence de l’innovation pour les transports ;
  3. les conséquences apportées par les innovations en matière d’emploi, d’organisation logistique et d’attractivité.  

Participer à la réflexion Supply Tech

Afin de pérenniser la dynamique et d’accélérer le développement des innovations, les acteurs volontaires pour participer à la réflexion Supply Tech sont invités à envoyer un mail à l’adresse suivante : supplytech.dge[ @ ]finances.gouv.fr. Ils pourront ainsi rejoindre les groupes de travail qui seront organisés autour des trois thèmes précédemment cités.

Cette démarche fait partie intégrante de la stratégie gouvernementale liée à la filière et publiée chaque année lors du Comité Interministériel de la Logistique (CILOG).

Lieu

Centre de conférences Pierre-Mendès France
139, rue de Bercy
75012 Paris
France

Mots clés

Mis à jour le 25/11/2021

Partager

Sur le même sujet

Premier comité interministériel de la logistique (CILOG)

08/12/2020

Le premier comité interministériel de la logistique (CILOG) s'est déroulé à Paris pour présenter les mesures mises en place pour développer et renforcer la logistique française.

La place de la logistique en France est importante. Elle représente, en effet, près de 10% du PIB et son impact sur l'emploi n'est pas négligeable avec un peu plus de 1,8 millions de salariés à son service. Elle est également génératrice de nouveaux emplois. La filière représente donc un atout pour la reprise économique mais aussi pour la transition écologique.

Création du comité interministériel de la Logistique (CILOG)

Le ministre délégué auprès de la ministre de la Transition écologique, chargé des Transports, et la ministre déléguée auprès du ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, chargée de l’Industrie, ont réuni les acteurs de la filière logistique lors du premier Comité interministériel de la Logistique (CILOG). Cette première rencontre a été l'occasion pour le gouvernement de présenter 16 mesures pour le secteur.

De nouvelles mesures pour la filière logistique

Les nouvelles mesures présentées lors du CILOG ont plusieurs grands objectifs :

  • soutenir la décarbonation du transport de marchandises,
  • accompagner la reprise d’activité des entreprises de la filière,
  • favoriser la construction d’entrepôts logistiques compétitifs et efficaces d'un point de vue environnemental,
  • préserver l'attractivité de la France dans la construction d'entrepôts logistiques,
  • simplifier le passage des marchandises aux points d’entrée et de sortie de notre territoire.
  • promouvoir un écolabel flux logistique pour acheminer les marchandises vers les chaines logistiques les moins carbonées des ports français.

Un investissement de 1,7 milliard d’euros est prévu pour mettre en œuvre ces objectifs dès 2021.

Liens et téléchargements

  • Le dossier de presse (PDF, 2.41 Mo)
  • Le communiqué de presse (PDF, 329.77 Ko)
  • Mots clés

    Mis à jour le 08/12/2020

    Partager

    Remise au Gouvernement du rapport pour une logistique urbaine durable

    22/10/2021

    Logistique urbaine
    Le 21 octobre 2021, à l'occasion de la seconde édition du Comité interministériel de la logistique (CILOG), un rapport sur la logistique urbaine durable a été présenté.


    Le rapport sur la logistique urbaine durable, commandé par le Gouvernement lors du premier CILOG, a été réalisé par  Jean-Jacques Bolzan, adjoint au maire de Toulouse et président de la fédération des Marchés de gros de France, Anne-Marie Idrac, présidente de France Logistique, et Anne-Marie Jean, vice-présidente de l’Eurométropole de Strasbourg et présidente du Port autonome de Strasbourg, avec l’appui de la DGE (Direction Générale des Entreprises) et la DGITM (Direction générale des infrastructures, des transports et de la mer).

    Le rapport est né de la concertation des acteurs de la logistique urbaine tels que les collectivités locales, les agences de l’Etat, les transporteurs, les acteurs de l’immobilier logistique, etc. Il donne une vision d'ensemble de la logistique urbaine et expose des propositions d'actions pour un avenir plus durable.

    Concilier efficacité économique et écologique au profit du développement local

    La feuille de route proposée par le rapport met en avant l'ambition de mettre en place une logistique urbaine efficace d'un point de vue économique et environnemental sur nos territoires. Pour cela, le rapport souligne l'importance d'une coopération public/privé et des communications positives autour de l’utilité des mobilités urbaines de marchandises. Des actions seront donc menées en ce sens grâce à l'aide précieuse des collectivités locales dont le rôle est central pour la mise en place des pratiques les mieux adaptées à leur territoire.

    Les propositions du rapport

    • Mettre en place un accompagnement permettant de meilleurs échanges entre les collectivités et l'Etat dans le choix des pratiques publiques à instaurer dans les territoires, grâce à l'intervention du Groupement des Autorités Responsables de Transport (GART)
    • Mettre à disposition des collectivités de nouveaux outils de gestion du stationnement pour les livraisons pour dépénaliser le stationnement aux aires de livraison et exérimenter de nouveaux services
    • Mettre en place des actions de formation et d'information des acteurs de logistique urbaine
    • Permettre un accès et une exploitation plus faciles des données de logistique urbaine en facilitant la numérisation des arretés de circulation et la transmission de données relatives aux aires de livraison
    • Mettre en place un observatoire national de la logistique urbaine
    • Faciliter la reansition énergétique dans le domaine du transport routier de marchandises

    Ces propositions sont détaillées dans le rapport téléchargeable sur cette page.

    Liens et téléchargements

  • Le communiqué de presse (PDF, 475.05 Ko)
  • Le rapport (PDF, 2.92 Mo)
  • Mis à jour le 22/10/2021

    Partager