Territoires d'industrie

L’initiative « Territoires d’industrie », annoncée par le Premier ministre le 22 novembre 2018, s’inscrit dans une stratégie de l'Etat de reconquête industrielle et de développement des territoires. Fin 2020, l'initiative est à l'origine de 1600 projets sur 148 territoires et 500 intercommunalités.

Afficher la carte des 146 territoires d'industrie
DGE

Rassembler les pouvoirs publics et les industriels d’un même territoire pour concentrer les moyens d’action et apporter des solutions aux besoins identifiés est une nouvelle approche qui repose sur trois principes :

  • Un principe de ciblage visant plus spécifiquement à soutenir nos entreprises sur les territoires à forts enjeux industriels.
  • Un principe de gestion décentralisée : les projets devront d’abord être gérés et animés par les acteurs locaux : acteurs industriels, maires, présidents d’EPCI, avec un pilotage au niveau de la Région.
  • Un principe de concentration des moyens : ces moyens sont à la fois financiers, avec plus d’un milliard d’euros de financements orientés en priorité vers ces territoires, administratifs, techniques et humains.

Accompagner le développement

Les projets de développement des Territoires d’industrie se structurent autour de 4 axes :

  • l’attractivité, grâce notamment à l’appui de la Banque des territoires mobilisée en priorité pour l’ingénierie, l’immobilier industriel et le foncier, ou de Business France en capacité de lancer des diagnostics d’attractivité et d’accompagner les démarches d’export ;
  • le recrutement des compétences nécessaires, par une mobilisation notamment du Plan d’investissement dans les compétences, ainsi que la définition d’un nouvel outil, le « volontariat territorial en entreprise » (VTE), qui vise à orienter de façon privilégiée les étudiants diplômés vers des PME industrielles, lesquelles éprouvent souvent des difficultés à recruter de jeunes talents, notamment lorsqu’elles sont éloignées des centres métropolitains ;
  • l’innovation, en bénéficiant des dispositifs en faveur de la transition numérique, notamment 10 000 accompagnements de PME vers l’industrie du futur au profit des PME, et en mobilisant les moyens du Programme d’investissements d’avenir;
  • la simplification, notamment grâce à un l’appel à projets « France expérimentation » lancé le 20 décembre 2018 pour faciliter les demandes de dérogations administratives législatives et règlementaires des entreprises innovantes.


Chiffres clés

  • 3ème puissance industrielle européenne
  • 271 milliards d'euros de valeur ajoutée
  • 261 000 entreprises
  • 3, 1 millions d'emplois directs
  • 80 milliards d'euros
  • 3,5 % des exportations dans le monde
  • 179 projets pré-sélectionnés par l’Etat et les Régions en 2020

Mis à jour le 12/02/2020

Partager