Stratégie nationale pour les technologies quantiques

Les technologies quantiques seront au centre des nombreuses avancées technologiques futures. La France possède les principaux atouts pour s'affirmer dans ce domaine. Une stratégie nationale dans ce domaine doit lui permettre de figurer au premier plan des pays qui maîtrisent ces technologies.


 

Dans le cadre du Plan « France Relance » et du Programme d’investissements d’avenir, le Gouvernement lance une stratégie d’accélération « Santé Numérique ».

 

La stratégie nationale pour les technologies quantiques vise à enrichir et affirmer la capabilité de la France sur le plan scientifique et technologique, mais aussi dans les chaînes de valeur industrielles et le développement du capital humain, afin de garantir et pérenniser notre indépendance dans ce domaine technologique qui façonnera le futur. Cette stratégie doit permettre d’asseoir durablement la France dans le premier cercle des pays qui maîtrisent les technologies quantiques.

Le plan France Relance et le 4ème programme d’investissement d’avenir constituent une opportunité pour repositionner la France dans la course des grands défis actuels, dont celui des technologies quantiques.

Le raccourcissement des temps de calcul d’un facteur de un milliard, qu’apporteront les ordinateurs quantiques d’ici 5 à 10 ans, constitue une rupture dont le retentissement est à peine concevable aujourd’hui. L’industrie bénéficiera d’outils de simulation et d’optimisation aux capacités encore inconnues, avec des impacts sociétaux décisifs, notamment en matière de santé, environnement ou énergie, grâce à la possibilité de simuler dynamiquement les molécules et leur action, ouvrant une nouvelle ère de la chimie, ou encore de prédire finement les propagations épidémiques ou d’optimiser le trafic de manière systémique en temps réel. Par ailleurs, les techniques d’ultra-refroidissement des atomes permettront de dépasser la précision des horloges atomiques, et les capteurs quantiques, d’une précision supérieure, bouleverseront radicalement nos futurs champs de bataille, en apportant de nouvelles fonctionnalités de navigation et de détection inédites.

Aujourd’hui, la France possède les principaux atouts pour s’imposer comme un compétiteur scientifique et industriel majeur dans les technologies quantiques, notamment grâce au positionnement historique de sa recherche sur différentes briques technologiques clefs allant du composant à l’usage, mais aussi de ses industriels précurseurs, grands groupes comme start-ups. Compte-tenu des délais de maturation de ces technologies vers les marchés ou pour la formation des talents, la stratégie nationale constitue un élan puissant pour bâtir une filière industrielle compétitive des technologies quantiques. Cette action de l’État actionnera un double effet de levier, permettant de mobiliser les fonds complémentaires de l’Europe et induire un investissement sur fonds propres des industriels.


Coordinateur national Stratégie quantique

Neil Abroug

neil.abroug[ @ ]pm.gouv.fr.

Mis à jour le 25/01/2021

Partager