Stratégie nationale pour le développement de l’hydrogène décarboné en France

10/09/2020

Gettyimages - Petmal
Le Gouvernement a pour projet de décarboner l’industrie. L'objectif est de réduire les émissions de 81% d’ici 2050 par rapport à 2015. L'hydrogène décarboné est une des solutions ambitionnée pour agir sur la diminution des émissions de CO2 dans l'atmosphère.

La France poursuit son objectif de décarbonation de l'industrie. Son souhait est de développer le secteur industriel d'un point de vue écologique, technologique et économique. Son ambition est de réduire les émissions tout en permettant aux industries de mieux stocker l'énergie tout en favorisant l'émergence d'énergies renouvelables.

L’hydrogène décarboné, qu’est-ce que c’est ?

L’hydrogène est produit à partir d’énergies fossiles telles que le charbon, le gaz naturel ou encore le pétrole. Les procédés de fabrications sont habituellement fortement générateurs de gaz à effets de serre. Cependant, l'hydrogène décarboné est issu d'un procédé différent qui lui permet d'être faiblement émetteur de CO2. Pour obtenir cet hydrogène écoresponsable, il est produit par électrolyse de l’eau, à partir d’électricité décarbonée ou renouvelable.

L'hydrogène décarboné et ses avantages

Dans l'optique de décarbonation de l'industrie française, l'hydrogène décarboné est une des solutions retenue. Le développement de l'usage de cet hydrogène permet de répondre favorablement à plusieurs problématiques :

  • D'un point de vue environnemental, l’hydrogène est une réponse à la décarbonation de l’industrie et des transports,
  • D'un point de vue économique, l’hydrogène permet de créer de nouvelles filières et, de ce faits, de nouveaux emplois,
  • L'usage de l'hydrogène décarboné répond aux souhaits de la France de réduire sa dépendance aux énergies d'importation.
  • L'hydrogène décarboné permettrait également à la France d'assoir son indépendance technologique.

Dans le cadre du plan de relance, une enveloppe de 2 milliards d’euros est d'ores et déjà attribuée au développement de l'hydrogène décarboné. Au total, un financement de 7 milliards d’euros de soutien public est prévu jusqu’en 2030.

Une stratégie nationale, trois priorités

A travers le développement des technologies de l’hydrogène décarboné, la transition écologique s'accélère. En se tournant vers cette stratégie, la France fait émerger trois priorités.

  • Décarboner l’industrie en faisant émerger une filière française de l’électrolyse
  • Développer une mobilité lourde à l’hydrogène décarboné
  • Soutenir la recherche, l’innovation et le développement de compétences afin de favoriser les usages de demain


Appels à projets à venir

Dès 2020

Appel à projets (AAP) « Hub territoriaux d’hydrogène » par l’Ademe pour le déploiement, par des consortiums réunissant des collectivités et des industriels fournisseurs de solutions, d’écosystèmes territoriaux de grande envergure regroupant différents usages (industrie et mobilité), pour favoriser au maximum des économies d’échelle. Cet appel à projet sera doté de 275 M€ d’ici 2023.

Appel à projets (AAP) « Briques technologiques et démonstrateurs » vise, dans son volet « briques technologiques » à développer ou améliorer les composants et systèmes liés à la production et au transport d’hydrogène, et à ses usages tels que les applications de transport ou de fourniture d’énergie. Il pourra également soutenir des projets de démonstrateurs intégrant une forte création de valeur en France et permettant à la filière de développer de nouvelles solutions et de structurer la filière. Cet AAP est doté de 350 M€ jusqu’en 2023.

Mobilisation des dispositifs d’investissement en fonds propres du PIA pour financer les entreprises nécessitant un soutien au développement de technologies innovantes (Fonds Ecotechnologies), à l’industrialisation (fonds SPI) ou au lancement de premières commerciales dans le domaine des infrastructures énergétiques (Ademe Investissements).

2021

Construction d’un Projet Important d’Intérêt Européen Commun (PIIEC/IPCEI) sur l’hydrogène, à l’instar du projet européen sur les batteries. Ce projet pourra par exemple soutenir la R&D et l’industrialisation d’électrolyseurs pour produire de l’hydrogène décarboné et déployer ces solutions dans l’industrie. Ce projet pourra également concerner des projets de « gigafactory » d’électrolyseurs en France, ainsi que l’industrialisation d’autres briques technologiques (piles à combustible, réservoirs, matériaux…), dans une logique d’intégration de la chaîne de valeur au niveau européen. La France réservera une dotation financière exceptionnelle de 1,5 milliards d’euros dans le cadre de cette action.

Appel à manifestation d’intérêt dans le cadre du programme prioritaire de recherche (PPR) « Applications de l’hydrogène » : opéré par l’ANR, ce PPR permettra de soutenir la recherche en amont et de préparer la future génération des technologies de l’hydrogène (piles, réservoirs, matériaux, électrolyseurs…). Il contribuera à l’excellence française dans la recherche sur l’hydrogène et sera doté de 65 M€.

2022

Appel d’offres dans le cadre du mécanisme de soutien à la production d’hydrogène décarboné, par complément de rémunération.

Mots clés
Mis à jour le 09/09/2020

Partager