Création d'une entité de gouvernance pour Gaia-X

19/06/2020

GAIA-X
Le projet GAIA-X a été lancé à l'automne 2019 dans le but de développer un écosystème numérique en
Europe. Le souhait affiché est de contribuer à l’innovation et à l'émergence de nouveaux services basés sur les données. La confiance des utilisateurs est au cœur des préoccupations de ce projet.


Une nouvelle culture de de la gestion des données d’entreprise

Le 4 mai 2020, le ministre de l’Economie et des Finances et le ministre fédéral allemand de l’Economie et de l’Energie ont annoncé la création d'une entité de gouvernance pour mettre au point Gaia-X, l'écosystème de cloud européen, un système de données fiables et sécurisé.

« La volonté commune de la France et de l’Allemagne permet de poser les fondations d’une véritable infrastructure de données européenne. A partir de la coopération entre 11 entreprises allemandes et 11 entreprises françaises, l’Europe pourra promouvoir une nouvelle culture de de la gestion des données d’entreprise s’appuyant sur les principes d’ouverture, d’interopérabilité, de transparence et de confiance. La crise du coronavirus a révélé que nos données peuvent nous permettre de surmonter des épidémies plus rapidement et plus facilement, à condition que les Européens aient confiance dans la collecte et le stockage de leurs données. Gaia-X répond à cette demande en offrant une solution sûre. »

Le ministre de l’Economie et des Finances Bruno Le Maire

Les 22 entreprises, onze allemandes et onze françaises s’engagent à garantir la souveraineté des données, leur disponibilité, leur interopérabilité, leur portabilité, tout en promouvant la transparence.

        Membres francais

       Membres allemands

  1. AMADEUS
  1. BECKHOFF
  1. ATOS
  1. BMW
  1. CISPE
  1. BOSCH
  1. DOCAPOSTE
  1. DE-CIX
  1. EDF
  1. DEUTSCHE TELEKOM
  1. IMT
  1. FRAUNHOFER
  1. ORANGE
  1. GEC
  1. OVHCLOUD
  1. IDSA
  1. SAFRAN
  1. PLUSSERVER
  1. SCALEWAY
  1. SAP
  1. 3DS OUTSCALE
  1. SIEMENS

Cinq documents pour préciser le projet

Les entreprises et organisations participantes ont contribué à l'élaboration de cinq documents qui précisent les termes du projets et les étapes à venir :

  • GAIA-X – La prochaine étape commence pour le projet européen : donne un aperçu des objectifs poursuivis, des résultats et de la suite du projet GAIA-X.
  • GAIA-X : A pitch towards Europe – rapport sur les écosystèmes et les exigences des utilisateurs. Plus de 40 exemples d'application dans huit domaines :
  1. l'Industrie 4.0/PME,
  2. le secteur de la santé,
  3. le secteur des finances,
  4. le secteur public,
  5. le smart living,
  6. l'énergie,
  7. la mobilité,
  8. l'agriculture.
  • GAIA-X : Architecture technique – Publication en mai 2020 : le premier document sur l'architecture numérique permet de présenter un concept pour GAIA-X, qui décrit d'un point de vue technique les fonctions principales de GAIA-X, les services "fédérés"("federated services") et les rôles ainsi que les modes de fonctionnement de l'écosystème GAIA-X.
  • GAIA-X : Règles et architecture des normes : l'architecture fédérée s'appuie sur des règles et des normes européennes et cherche à les mettre en oeuvre avec efficacité. Un premier aperçu des propositions pour les "Règles et architecture des normes" (Policy Rules and Architecture of Standards ; PRAAS) sera présenté, ainsi que la procédure pour continuer à les développer systématiquement.
  • GAIA-X : Moteur de l'innovation numérique en Europe – Avec la nouvelle génération d'infrastructure de données : la publication offre un aperçu de haut-niveau sur GAIA-X et explique de manière simplifiée les modes de fonctionnement et les interactions. Le "GAIA-X Virtual Expert Forum", qui aura lieu l’après-midi, rassemblera les experts qui travaillent sur GAIA-X. Ceux-ci donneront un aperçu des concepts et de la suite de la mise en oeuvre de ce projet. Ils présenteront également les premiers cas d’application.

Mis à jour le 19/06/2020

Partager