Lignes pilotes

GettyImages - Nicolas_
Les Appels A Projets (AAP) nanoélectroniques ont été mis en place à partir de 2010, pour le développement de l’économie numérique dans le cadre du Plan des Investissements d’Avenir (PIA) dont les aides pour la R&D se sont élevées à 260 M d’euros.

Elaborés dans la perspective d’un soutien de la filière microélectronique, ces appels à projets ont concentré les partenariats entre un industriel et un laboratoire de recherche. Deux appels à projets ont été lancés et ont conduit à plus d’une vingtaine de projets sélectionnés, financés et exécutés.

Une originalité de ces appels à projets AAP est d’avoir mis en place l’outil des « lignes pilote » qui facilite le passage de la R&D à la production. En pratique, les investissements dans des équipements sont portés par un laboratoire de recherche (entièrement financé par le financeur public), mais définis avec un industriel qui utilisera ces équipements en collaboration avec le laboratoire pour réaliser le programme de R&D défini conjointement. L’industriel bénéficiera d’une option de rachat des équipements lorsque la R&D aura montré sa performance et que les conditions de marché seront satisfaisantes. Grâce à ce dispositif, le risque lié à la mise au point d’une nouvelle technologie et à sa capacité à trouver un marché est porté par le financeur public et non plus par les industriels.

Parmi la vingtaine de projets soutenus par les AAP Nanoélectronique, six d’entre eux ont utilisé l’outil « ligne pilote ». Ils ont rassemblé une soixantaine de partenaires industriels et laboratoires avec des dépenses de R&D totales de l’ordre de 650 M€ et des installations pilotes pour un montant de 67 M€. Les aides du PIA ont été de l’ordre de 260 M€ pour la R&D et 67 M€ pour les installations pilotes.

Mis à jour le 15/10/2020

Partager