Intelligence artificielle embarquée

Gettyimages - Andy
La tendance de fond du développement du Edge computing, ou Intelligence Artificielle Embarquée, représente une valeur potentielle considérable estimée entre 175 à 215 milliards US$ en 2025 pour la seule composante hardware.

La tendance de fond du développement du Edge computing, ou Intelligence Artificielle Embarquée, représente une valeur potentielle considérable estimée entre 175 à 215 milliards US$ en 2025 pour la seule composante hardware. La mise en œuvre des algorithmes d’intelligence artificielle (IA) au plus près du capteur et de l’utilisateur, en particulier au sein de systèmes embarqués, permet de réduire la consommation énergétique et les délais de traitement de manière drastique, tout en réduisant les coûts et les risques liés à la transmission des données. L’IA embarquée promet donc de transformer profondément de nombreux secteurs d’activité (mobilités, industrie, réseaux d’énergie, santé, défense, agriculture…), et représenterait un potentiel économique estimé à 5000 emplois directs et plus de 10 000 dans les filières applicatives.

Les acteurs français et européens ont de puissants atouts à faire valoir dans le cadre de cette nouvelle vague de déploiement de l’IA, en s’appuyant notamment sur une position forte dans l'électronique basse consommation et le calcul « léger » de type microcontrôleurs – particulièrement adaptés aux usages embarqués – ainsi que sur un savoir-faire de pointe en matière d’algorithmie et d’architectures de calcul. Ils disposent donc d’un potentiel remarquable sur ce marché encore largement ouvert et diversifié dans son offre.

La crise du Covid-19 a mis en lumière la nécessité pour la France et l’Europe d’être souverains dans les secteurs industriels clés tant pour leur autonomie que pour la résilience de leurs chaînes de valeur industrielles. Le plan de relance économique, reposant sur les deux piliers que sont la transition écologique et l’économie du numérique, est également un accélérateur pour la réflexion globale autour des technologies d’avenir, dont l’IA embarquée fait incontestablement partie.

Dans ce contexte, la DGE a mené une consultation publique auprès d’un grand nombre d’acteurs français impliqués dans le déploiement de ces technologies d’avenir. L’IA embarquée recouvrant des usages et des réalités technologiques très disparates et chaque secteur d’application ayant ses contraintes propres, la consultation a eu pour objet d’élaborer une cartographie des enjeux et des acteurs du paysage français de l’IA embarquée et d’en dégager les chantiers prioritaires afin qu’une réflexion sur le développement de ces technologies ait lieu à l’échelle nationale.

La consultation est actuellement terminée et la rédaction d’une synthèse est en cours.

Mis à jour le 15/10/2020

Partager