Masque obligatoire dans les lieux clos depuis le 20 juillet

22/07/2020

GettyImages - Drazen Zigic
Le port du masque est obligatoire dans les lieux publics clos depuis le 20 juillet 2020. Une liste des différents lieux concernés est précisé par un décret. A cette liste peuvent s'ajouter les catégories d'établissements qui estiment la nécessité du port du masque au sein de leurs structures.

Afin de limiter la propagation du Coronavirus, le port du masque est désormais obligatoire dans les lieux publics clos, depuis le 20 juillet 2020. Publié au journal officiel le 18 juillet, le décret du 17 juillet 2020 précise les lieux où il doit être porté par les adultes comme par les enfants de plus de 11 ans.

Port du masque : où est-il obligatoire ?

Depuis le 20 juillet, le masque est obligatoire dans tous les lieux clos recevant du public :

  • toutes les grandes surfaces alimentaires (Auchan, Aldi, Carrefour, Colruyt, Cora, Groupe Casino, Intermarché, Leclerc, Lidl, Netto, Supermarché Match et Système U),
  • tous les magasins de vente alimentaire (boulangerie, poissonnerie, rôtisserie, etc.),
  • tous les magasins de vente non-alimentaire (librairie, maison de presse, pharmacie, jardineries, boutiques de vêtements ou bricolage, etc.),
  • tous les centres commerciaux,
  • tous les marchés couverts.

Les établissements de plein air sont également concernés par le décret du 17 juillet. Ainsi, les hippodromes, terrains de sport, stades, piscines en plein air, arènes, pistes de patinage, etc. imposent de porter le masque.

Il reste également obligatoire pour les clients de plus de 11 ans dans les restaurants, bars et cafés où il doit être porté pour tout déplacement en salle. Les clients ne retirent leurs masques que lorsqu'ils sont à table. Le personnel de ces établissements porte un masque en permanence.

Depuis le 11 mai, le port du masque est obligatoire dans les transports en commun publics (train, métro, RER, bus, tramways,...) et dans les gares. Il est également obligatoire sur les avions de la compagnie AIr-France. Le décret n'apporte pas de modification sur ce secteur.

En cas de non port du masque, que risque-t-on ?

Le non-respect du port du masque entraîne une amende de 135 euros.

Un kit de communication est mis à disposition des établissements

Les lieux clos cités précédemment doivent faire respecter le port du masque dans leurs établissements. Les entreprises qui ne font pas partie de cette liste peuvent également imposer le port du masque. Le décret leur permet, en effet, d'imposer cette obligation si elles en estiment la nécessité. Un kit de communication est mis à disposition des établissements qui en ont besoin.

Mis à jour le 22/07/2020

Partager