Donnez votre avis sur le Site

EIC Accélérateur : Profilage et retour d'expérience des lauréats français

07/09/2021

Innovation

Le Conseil européen de l’innovation (EIC) a pour objectif d'accompagner les innovations de rupture, en participant à leur développement et à leur diversification. Il assure, pour cela, le financement de projets innovants et risqués dans le but de réaffirmer la souveraineté et l'autonomie de l'Union.

Depuis 2018, le Conseil européen de l’innovation (EIC) participe à l'émergence de projets européens innovants risqués dans les secteurs essentiels tels que la santé, l’énergie ou encore les nouvelles technologies du numérique.

En particulier, le volet "Accélérateur" de l’EIC finance les start-ups et les PME ayant un projet à haut risque. Il représente un réel atout en leur offrant :

  • une opportunité de financement grâce à des subventions et des apports en fonds propres
  • l'accès à un réseau européen d'entrepreneurs et d'investisseurs
  • un accompagnement adapté à leurs besoins

Un jury exigeant dans la sélection des entreprises lauréates

Les entrepreneurs témoignent de l'exigence du Conseil européen de l'innovation dans la sélection des meilleurs dossiers. Ils soulignent la nécessité de faire appel à un cabinet spécialisé pour les accompagner.

Lors de la sélection, le jury prend en compte plusieurs critères :

  • le caractère risqué et les fortes perspectives du projet
  • l'impact sociétal de l'innovation
  • la qualité du projet attestée par les lettres d'intentions de potentiels clients

L'entretien avec le jury nécessite aussi une préparation particulière. L'entretien se fait sous la forme de questions-réponses courtes et rapides à travers lesquelles les candidats doivent faire preuve de leur motivation.

La France, première bénéficiaire de l’EIC Accélérateur

L’EIC accélérateur a financé jusqu’à présent 293 entreprises européennes à hauteur de 1,26 Md€. Parmi celles-ci, 37 entreprises françaises ont bénéficié d’un financement total de 230 M€, positionnant la France au rang de premier bénéficiaire alors que le nombre de dossiers déposés est comparativement moins élevé.

La France connaît ainsi un taux de réussite supérieur à ses voisins européens ou assimilés.

Elle s'illustre également sur le plan de l’apport en capital avec un montant supérieur à la moyenne européenne : 4,5 M€ contre 2,5 M€ au niveau européen.

Enfin, la France se distingue avec les meilleurs résultats sur la mixité : 11 entrepreneuses françaises lauréates contre 5 en Allemagne ou 3 en Espagne et en Israël.

Mis à jour le 08/09/2021

Partager