L’articulation avec les partenaires des écosystèmes d’innovation

Les pôles interagissent avec les différents acteurs de l'écosystème d'innovation dans une logique de co-construction de conditions propices à l’innovation.


Les instituts de recherche technologique (IRT) et les instituts pour la transition énergétique (ITE)

Les IRT et les ITE sont issus et financés par le Programme d'Investissements d’Avenir (PIA). Ils ont été fondés sur un partenariat public-privé entre l’État, des établissements publics de recherche et des industriels, dans une logique de co-investissements.

Ce sont des instituts de recherche thématique pluridisciplinaire et multi partenariale, qui associent des établissements d’enseignement supérieur et de recherche et des entreprises autour d’un programme commun de recherche technologique.

Ils mènent des activités qui couvrent l’ensemble du processus d’innovation :

  • en pilotant des programmes de R&D&I couplés à des plateformes technologiques, orientés vers les besoins des marchés au meilleur niveau international ;
  • en contribuant à  l’ingénierie des formations initiales et continues ;
  • en contribuant à la valorisation des résultats au plan économique.

Ils regroupent sur un même lieu des moyens humains et matériels (équipements, plateformes,…), sur une thématique commune, afin de leur permettre de disposer des compétences pour une visibilité internationale.

Les IRT sont positionnés sur des filières industrielles stratégiques traditionnelles, telles que l’aéronautique, le numérique, les nanotechnologies,…  tandis que les ITE relèvent du domaine des énergies décarbonées.

Ces Instituts sont des acteurs importants des écosystèmes territoriaux d’innovation. Ils mènent des collaborations étroites avec tous les acteurs et notamment avec les pôles de compétitivité qui les ont accompagnés dans leur construction. Ces derniers ont en effet labellisés les projets d'Instituts. Une fois les instituts créés, les pôles et les IRT/ITE ont le plus souvent poursuivis leur collaboration, en veillant au maintien de la cohérence de leur stratégie et de leurs actions, par exemple par la voie de partenariat privilégié ou de la mutualisation.

L’opérateur public en charge du suivi des IRT et ITE pour le compte de l’Etat est l’Agence nationale de la recherche (ANR).

Le comité de pilotage interministériel de l’action IRT-ITE du Programme des investissements d’avenir (PIA), auquel participe le ministère de l’économie, des finances et de la relance, est co-présidé par le ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation (pour les IRT) et le ministère de la transition écologique (pour les ITE), sous l’égide du Secrétariat général pour l’investissement.

Pour en savoir plus :

Les Sociétés d'Accélération du Transfert de Technologies (SATT)

Engagées dans le dynamisme économique grâce aux innovations scientifiques, les SATT apportent aux entreprises des solutions technologiques à fort potentiel pour gagner en compétitivité.

Au nombre de 13, elles sont connectées au quotidien à plus de 150 000 chercheurs et offrent un accès privilégié aux innovations des laboratoires publics.

Elles ont été créées dans le cadre du Programme des Investissements d’Avenir. Elles financent le développement technologique des innovations issues de la recherche publique française grâce à un fonds d'investissement exclusif de 856 M€.

Leurs actions consistent :

  • à financer les phases de maturation de projets issus de la recherche publique et les transférer ;
  • à assurer une prestation de services de valorisation principalement au profit de leurs actionnaires locaux (détection des innovations valorisables, gestion et commercialisation de la propriété intellectuelle, veille, etc.).

Leur principale activité est donc d'investir dans des projets de maturation d’inventions et de preuve de concept pour créer in fine, par les avancées de la R&D, de la valeur et des emplois dans des entreprises, existantes ou nouvelles, qui vont exploiter ces innovations.

L'Agence Nationale de la Recherche est chargée de la mise en œuvre de ce fonds

Les chiffres des SATT au 1er janvier 2021

  • 14620 Projets innovants détectés et analysés
  • 3088 Brevets prioritaires déposés
  • 1207 Licences d'exploitation signées avec des entreprises
  • 575 Start-up créées
  • 806 M€ levés par les start-up issues des SATT

Pour en savoir plus :

Mis à jour le 26/07/2021

Partager

Sur le même sujet