Donnez votre avis sur le Site

France 2030 : Premiers lauréats du volet spatial

07/10/2022

Le ministre de l'Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique, le ministre des Armées, et la ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche ont annoncé hier les premiers lauréats du volet spatial et signé le contrat d’objectifs et de performance du CNES.

Le premier comité de pilotage ministériel du volet spatial de France 2030 s'est réuni le 06 octobre dernier. A cette occasion, le Gouvernement a annoncé les 15 premiers lauréats des dispositifs lancés dans ce cadre.

Piloté par la Direction générale des Entreprises (DGE) avec les directions de la Recherche et de l’Innovation (DGRI) et de l’Armement (DGA) et l’appui du secrétariat général pour l’investissement (SGPI), le volet spatial de France 2030 fait l’objet d’une concertation très large de l’écosystème. Il est opéré conjointement pour le compte de l’État par Bpifrance et le CNES.

Le New Space français représente une grande diversité d'acteurs, qui par leurs compétences, leur expérience et leur inventivité permettront de relever le défi des nouvelles frontières du spatial. Ainsi, une large concertation de l’écosystème national a permis de mettre en avant les priorités et les axes stratégiques du volet spatial de France 2030. Les critères clés pour la sélection des projets seront :

  • d'assurer le positionnement futur de la filière française sur des marchés en croissance,
  • la prise de risque,
  • le caractère incitatif du soutien public aux projets sélectionnés,
  • les perspectives de marché.

En outre, France 2030 permettra de renforcer la souveraineté et l’autonomie stratégique de la France. Afin de tenir ces objectifs, le CNES et Bpifrance opéreront pour le compte de l’Etat le volet spatial de France 2030 par une intervention complémentaire répartie entre aides d’Etat (appels à projets opérés par Bpifrance) et commande publique (appels d’offres opérés par le CNES).

Des premiers résultats prometteurs

7 dispositifs lancés, 34 projets candidats et 15 lauréats ont d’ores et déjà été sélectionnés. Ils  représentent un engagement au titre de France 2030 de plus de 65 M€.

Lancement de deux nouveaux dispositifs

  • Un appel d’offres opéré par le CNES pour valoriser les données spatiales dans le cadre de la surveillance maritime
  • Un appel à projets opéré par Bpifrance pour soutenir le développement et l’industrialisation de constellations de satellites et de leurs technologies. Ce nouvel appel à projets témoigne de l’ambition française de transformation de l’infrastructure spatiale qui est à l’œuvre, ambition partagée avec la Commission européenne dans sa proposition visant à déployer une constellation de connectivité sécurisée.

Signature du nouveau contrat d’objectifs et de performance (COP) du CNES

Ce nouveau contrat s’inscrit dans la dynamique d’évolution du secteur spatial et des orientations voulues par l’Etat : une ambition renouvelée de la politique spatiale
fixée par le Président de la République lors de son discours à Toulouse en février dernier, le renforcement de la politique industrielle, l’ouverture aux acteurs émergents ainsi qu’une programmation plus agile.

L’État apporte au CNES la sécurité budgétaire prévue par la loi de programmation de la recherche pour mener à bien ses missions. A travers ce COP, l’État réaffirme la vocation du CNES et renouvelle sa confiance à l’agence spatiale française.

Liens et téléchargements

  • Communiqué de presse
  • Dossier de presse
  • Mis à jour le 07/10/2022

    Partager