Donnez votre avis sur le Site

L’industrie française a amélioré sa compétitivité-prix, mais doit encore renforcer sa compétitivité hors prix

En forte dégradation dans les années 2000, les facteurs de compétitivité-prix de l’industrie manufacturière française évoluent à présent plus favorablement. Ainsi, le coût horaire de la main d’œuvre ralentit depuis quatre ans.

L’industrie manufacturière bénéficie en outre, depuis 2014, d’un contexte international favorable (baisse du prix du pétrole, dépréciation de l’euro) ayant, avec la mise en place du CICE, contribué au redressement de ses marges. Elles se situent désormais à leur niveau de 2001. L’amélioration des marges, de la conjoncture et des conditions de financement a permis une accélération de l’investissement des entreprises manufacturières qui pourrait favoriser une amélioration de leur compétitivité hors prix. La faiblesse de cette dernière accroît la sensibilité de l’industrie manufacturière française à l’évolution des facteurs de compétitivité-prix et a pu contribuer à la divergence de performance avec l’industrie manufacturière allemande dès le début des années 2000.

Mis à jour le 21/07/2020

Partager