Accueil du portailTOURISMEDestinationsTourisme de mémoire › Le tourisme de mémoire en France : un levier d'attractivité des territoires

Écouter la page
 
Tourisme

Le tourisme de mémoire en France : un levier d'attractivité des territoires

Poids, enjeux et perspectives...

La France dispose de nombreux sites de mémoire liés aux conflits contemporains, dont la visite constitue un important levier d’attractivité et de vitalité économique complémentaire à l’offre touristique traditionnelle. Développer le tourisme de mémoire constitue un enjeu civique et pédagogique, afin de favoriser la transmission de ce patrimoine aux générations futures. C'est aussi un enjeu culturel et touristique, afin de préserver ces vestiges comme témoins d’une époque et contribuer au dynamisme économique des territoires. Chaque année, ces sites attirent environ 20 millions de visiteurs venus pour près de la moitié de pays étrangers.

 

Depuis 2014, les nombreux événements commémoratifs tels que le 70ème anniversaire du débarquement de Normandie et principalement le cycle dédié au Centenaire de la Première Guerre mondiale ont permis de mettre en lumière le patrimoine mémoriel français contribuant ainsi à une hausse de la fréquentation des lieux de mémoire de plus de 25 % par rapport aux années précédentes et au développement de l’offre touristique et mémorielle sur l’ensemble du territoire.

Le rôle de la DGE dans la structuration de la filière

En marge des commémorations, l’Etat accompagne les territoires dans la structuration de leur offre mémorielle afin de pérenniser l’intérêt des visiteurs pour faire perdurer ce tourisme de sens, vecteur de l’Histoire de notre pays. En partenariat avec la Direction des patrimoines, de la mémoire et des archives du ministère des Armées (DPMA) et dans le cadre de la convention Défense –Tourisme, la DGE conduit plusieurs actions pour structurer la filière au niveau national :

  • Améliorer l’accueil et les services touristiques proposés au sein des sites de mémoire :

    La DGE a créé au sein du dispositif national « Qualité Tourisme » un référentiel spécifique aux lieux de mémoire complété d’une charte éthique à laquelle doivent dorénavant se référer tous les sites de mémoire désireux d’obtenir la marque. En 2018, 32 sites de mémoire sont ainsi détenteurs de la marque Qualité Tourisme™ à travers le territoire national.

  • Soutenir le développement de l’innovation et du numérique :

    La DGE et la DPMA ont lancé deux appels à projets en 2016 et 2018 visant à soutenir la création de services numériques innovants pour améliorer la découverte et l’expérience de visite au sein des sites et territoires de mémoire et d’histoire. 16 projets innovants ont ainsi pu bénéficier du soutien de l’Etat grâce à ces deux consultations.

  • Favoriser l’échange de bonnes pratiques entre les acteurs de la filière :

    La DGE et la DPMA organisent depuis 2011 les Rencontres du Tourisme de Mémoire, un événement national biannuel itinérant visant à réunir l’ensemble des acteurs de la mémoire et du tourisme autour de l’État pour partager leurs expériences dans le but d’améliorer la mise en valeur touristique des sites de mémoire et de renforcer l’efficience des politiques publiques conduites en ce sens. La quatrième édition de ces Rencontres s’est tenue à Strasbourg le 4 octobre 2018. A l’aube de la clôture du cycle commémoratif du Centenaire de la Grande Guerre, cette dernière édition a permis de dresser le bilan de ces quatre années riches en événements et en chantiers structurants, afin de préparer « l’après-centenaire ».

Le contrat de destination : un outil au service de cette stratégie nationale

 

Fédérant acteurs publics et privés d’un même territoire autour de thématiques identifiées, les contrats de destination ont pour objectif de construire une offre touristique cohérente et lisible, en France et à l’international. Deux contrats sur le tourisme de mémoire ont été signés par la DGE, l’opérateur Atout France et les acteurs touristiques territoriaux concernés :

  • Le contrat de destination « Centenaire de la Grande Guerre », réunissant plusieurs collectivités de la Ligne du Front occidental, vise à construire un parcours touristique d’excellence à visibilité internationale basé sur la découverte du patrimoine de la Première Guerre mondiale.

     

  • Le contrat de destination « Tourisme de mémoire en Normandie », réunissant les acteurs touristiques bas-normands autour des services de la Région pour positionner la Normandie comme la destination internationale par excellence sur la seconde Guerre mondiale, augmenter la fréquentation des sites et les retombées économiques sur le territoire, au-delà de 2014 et accéder à une place de premier plan en Europe et dans le monde en tant que région porteuse des valeurs de paix, de réconciliation et de liberté. En 2015, la DGE a notamment co-financé dans le cadre de ce contrat un appel à projets visant soutenir la création de dispositifs de médiation numériques dédiés à la découverte de sites de mémoire.

 

Crédit photos : © Centre Juno Beach / © DGE – Historial de Péronne

 

 

 

 

Appel à projets

Services numériques innovants

La DGE, avec le partenariat du ministère des Armées soutient le développement de solutions numériques en faveur du tourisme de mémoire et d’histoire en France.

 

 

Démarche Qualité Tourisme TM

Guide d'accompagnement pour la mise en oeuvre d'une démarche Qualité Tourisme™ dans un lieu de mémoireAfin de faciliter le déploiement du référentiel qualité spécifique aux lieux de mémoire, la DGE a édité un guide méthodologique permettant d’accompagner les sites concernés dans l’appropriation du dispositif et la mise en œuvre de leur démarche.

 

 

Rencontres du tourisme de mémoire

Evènement national bisannuel en faveur de la filière du tourisme de mémoire, la dernière édition des RTM s’est tenue les 4 et 5 octobre 2018.

 

 

 

Connaissez-vous La page Facebook de la DGE ?

Pour suivre toute l'actualité, cliquez sur le bouton « J'aime »