Écouter la page
 

Le tourisme à vélo

promenade en vélo

Le tourisme à vélo est une filière économique en plein essor. Son développement correspond à une évolution profonde des pratiques touristiques vers plus de bien-être, d’attention portée à l’environnement, aux choix de consommation et au partage. La France est en deuxième position des destinations mondiales du tourisme à vélo, après l’Allemagne. Les étrangers représenteraient à eux seuls 25 % des touristes ayant recours à ce mode de découverte.

 

 

Le tourisme à vélo, qui représentait 9 millions de séjours au cours desquels les Français ont pratiqué le vélo ou le VTT en 2016 et en France et un chiffre d’affaires global estimé à 2 Mds€, est l’une des filières les plus dynamiques du marché touristique français.

Avec près de 62% du schéma national des véloroutes et voies vertes ouvert au 1er janvier 2017  et des itinéraires phares comme la Vélodyssée (littoral Atlantique), La Loire à Vélo (Val-de-Loire) ou Le Tour de Bourgogne à vélo, notre pays présente des atouts importants sur le marché international du cyclotourisme.

La France est la deuxième destination mondiale pour le tourisme à vélo

Si la France demeure la première destination mondiale du tourisme, elle est la deuxième destination pour le tourisme à vélo. Les clientèles françaises et internationales sont sensibles aux atouts de la France : un réseau d’infrastructures, des paysages variés, un cadre de vie et des richesses patrimoniales prisés. La proportion de cyclotouristes itinérants en France est particulièrement élevée parmi les Allemands, les Suisses, les Nord-Américains et les Australiens.

Près de 300 tour-opérateurs programmaient la France à vélo en 2014 : opérateurs spécialisés sur le segment du tourisme à vélo et les activités de nature, européens pour 78% d’entre eux. Les cinq régions françaises les plus programmées, en nombre de tour-opérateurs et de circuits, sont : le Val-de-Loire, la Provence, la Bourgogne, la Dordogne et l’Alsace.

Le tourisme à vélo, une filière économique

Le Comité national du tourisme à vélo a fait paraître, pour la première fois en mars 2016, le Baromètre 2015 du tourisme à vélo. Ce Baromètre vient d’être actualisé.

Les travaux se poursuivent dans le cadre du Comité national du tourisme à vélo, présidé et animé par la DGE, pour faire évoluer ce baromètre et mieux mesurer la réalité économique et le poids du secteur. Cette deuxième édition du premier baromètre du tourisme à vélo démontre, si besoin était, que la filière du vélo est en pleine croissance en France et ce, qu’elle soit liée à une pratique touristique, de loisirs ou utilitaire. Le réseau cyclable se densifie, les professionnels du tourisme s’adaptent à la demande pour le tourisme à vélo comme en témoigne l’essor de la marque «Accueil Vélo». L’observation du tourisme à vélo poursuit sa structuration nationale : notre pays est aujourd’hui l’un des rares au monde dont les collectivités partagent leurs données sur une plateforme unique mettant en parallèle le suivi quantitatif de l’ensemble des itinéraires cyclables.

Les touristes à vélo, qui sont-ils ?

Un touriste à vélo est une personne ayant passé au moins une nuit dans un lieu différent de son lieu de résidence avec pour motif principal la pratique du vélo. Parmi eux on distingue les itinérants à vélo qui randonnent et changent d’hébergement au fil de leur avancement.

On estime à 258 millions en 2016 le nombre total de séjours effectués par les Français, dont 221 millions de séjours en France métropolitaine. Pour 4% des séjours effectués en France, l’activité « vélo » est mentionnée parmi les quatre principales activités pratiquées. En outre, on peut estimer à 8,3 millions le nombre de séjours au cours desquels les Français ont pratiqué le vélo ou le VTT en 2016 en France (contre 8,5 millions en 2013, 9,2 millions en 2014 et 9,1 millions en 2015).  Les touristes à vélo représentent 1,1 million de séjours (700 000 français et 400 000 étrangers). Le touriste à vélo en séjour pour sa part sera friand d’excursions à vélo ou utilisera son vélo comme mode de transport sur son lieu de vacances. Ils représentent 7,3 millions de séjours (5,5 français et 1,8 étranger). Les touristes à vélo sont plus dépensiers que la moyenne, avec 75€ par jour par itinérant et 61€ par jour par touriste en séjour contre 54€ par jour et par personne pour l’ensemble des touristes.

Les destinations du tourisme à vélo :

 

 

 

 

Les composantes du tourisme à vélo :

Les itinéraires, supports du tourisme à vélo :

  • La France est maillée par un schéma de véloroutes et voies vertes qui comprendra à terme plus de 22 000km. 62% de ce schéma sont réalisés au 1er janvier 2017. Ce schéma national se décline aussi à l’échelle régionale par des schémas régionaux de véloroutes et voies vertes qui reprennent les axes principaux des régions.
  •  Les collectivités territoriales investissent et aménagent les infrastructures dédiées au vélo. En 2016, elles ont inauguré 830 km du schéma national des véloroutes et voies vertes, soit 32% de plus qu’en 2015. Les Régions, Départements et Intercommunalités, en lien avec leurs organismes de tourisme (CRT, CDT) sont également compétentes en termes de structuration touristique et de mobilité. L’investissement des collectivités locales (Départements et Régions) avoisine 1,5 milliard d’euros sur 10 ans.

 

Les services :

  • En France, à fin mars 2017, près de 2 662 prestataires sont labellisés Accueil Vélo©, la marque dédiée aux services adaptés à l’accueil des cyclistes depuis 2012, soit +24% de prestataires labellisés en 1 an. Elle concerne les hébergeurs, les offices de tourisme, les sites de visite et les loueurs, réparateurs répartis le long d’itinéraires inscrits à des schémas.
  • La FFCT répertorie quant à elle 600 Bonnes adresses©
  • Intermodalité : Le train est le mode de transport privilégié des touristes à vélo pour rejoindre le lieu de départ de leurs vacances. Néanmoins, l’embarquement des vélos dans les trains n’est pas toujours facile en raison du manque de place dans les trains ou de la difficulté de réserver un billet avec vélo. Depuis 2014, la SNCF permet l’achat de billet de train avec vélo directement sur le site voyages-sncf.com. Et pour faire face au succès grandissant du trafic cycliste dans les trains, la SNCF prévoit des espaces vélo (1 à 3 par rame) dans le cadre des restructurations de certaines rames de trains. La progression du nombre de réservations vélos dans les trains grandes lignes et TGV en deux ans est de +28%.

 

L’événement :

Les événements liés au vélo génèrent du tourisme en France.

  • La Semaine fédérale de cyclotourisme est le plus grand rassemblement de cyclotouristes d’Europe. 2 000 bénévoles encadrent l’activité de plus de 12 000 inscrits sur une semaine en moyenne, pour un programme de 4 à 5 circuits de 40 à 150km par jour. 70% des participants ont recours à un hébergement marchand ce qui porte la dépense totale des participants à 5,5 M€ (33% restauration, 26% en hébergement). 

 

La Promotion :

  • Le site France Vélo Tourisme.com propose en français et en anglais les itinéraires, destinations, thématiques, points d’intérêt touristiques et établissements Accueil Vélo© pour la découverte des grands itinéraires français. France Vélo tourisme est un groupement de professionnels et de collectivités territoriales soutenus par l’État autour d’une mission essentielle : promouvoir le tourisme à vélo en France auprès des clientèles de 7 à 77 ans.
  •  Créé en 2010 par la Fédération française de cyclotourisme, le portail www.veloenfrance.fr répertorie plus de  3 000 circuits route et VTT, soit environ 135 000 km à parcourir. Ces circuits sont téléchargeables sur GPS ou imprimables au format pdf. Le site regroupe également pas moins de 650 hébergements qualifiés et 2 400 sites touristiques à visiter durant les randonnées.

 

 

 

Crédits images : Joël Damase, France Vélo Tourisme, FFCT

 

 

 

 

Carte du schéma national des véloroutes et voies vertes
(version actualisée Avril 2015)