Accueil du portailTOURISMEDestinationsTourisme de mémoire › Sept lauréats sélectionnés à la suite de l’appel à projets « Services numériques innovants destinés au tourisme de mémoire et d’histoire en France » lancé par la DGE et la DPMA

Mouvement des « gilets jaunes » : accompagnement des entreprises
Mouvement des « gilets jaunes » : accompagnement des entreprises
Voir les mesures d’accompagnement mobilisables par les entreprises; la boite mel dédiée mise à votre disposition, les pages locales des DI(R)ECCTE...
En savoir plus

 

Écouter la page
 
Tourisme

Sept lauréats sélectionnés à la suite de l’appel à projets « Services numériques innovants destinés au tourisme de mémoire et d’histoire en France » lancé par la DGE et la DPMA

Communiqué de Presse

Le numérique constitue un levier majeur pour renforcer l’attractivité de l’offre touristique mémorielle et faciliter la compréhension des événements marquant l’histoire du territoire.

Dans ce contexte, la Direction générale des entreprises (DGE) du ministère de l’Economie et des Finances et la Direction des patrimoines, de la mémoire et des archives (DPMA) du ministère des Armées ont lancé, le 3 avril 2018, un appel à projets « Services numériques innovants destinés au tourisme de mémoire et d’histoire en France ». Cet appel à projets national vise à soutenir le développement de dispositifs de médiation touristique innovants pour découvrir, visiter et promouvoir les territoires et les sites de mémoire et d’histoire liés aux guerres ayant marqué la France. Plus largement, il s’agit de positionner la France comme une destination innovante et attractive à l’international à travers son offre de tourisme de mémoire et d’histoire.

Cette deuxième édition d’un appel à projets national porté par les services de l’Etat en faveur de la structuration et de la promotion de cette filière a recueilli un vif succès avec 25 candidatures déposées.

A l’issue d’une analyse approfondie par un comité de sélection composé de représentants de la DGE, de la DPMA, de l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONAC-VG) et des Directions régionales des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi (DIRECCTE), sept projets ont été retenus :

  • « 1917 Bullecourt 360°»

Porté par la Communauté de commune du Sud Artois en partenariat avec les institutions australiennes, ce projet propose un dispositif d'aide à la visite s’appuyant sur une technologie immersive accessible sur des casques de réalité virtuelle, visant à offrir une meilleure compréhension de la bataille de Bullecourt du 11 avril 1917. Cet outil fera également le lien avec les autres sites et lieux de mémoires du territoire afin d’encourager leur découverte.

  • « Visite augmentée de la bataille de l’Ourcq »

Mise en place, par la société Ask Mona et le Musée de la Grande Guerre de Meaux, d’un « chatbot » (assistant interactif conversationnel) accessible depuis les réseaux communautaires et proposant une visite « augmentée » de la bataille de l'Ourcq, à travers l’obtention d’informations complémentaires telles que des documents d’archives ou des suggestions d’itinéraires sur le site.

  • « La table interactive : Histoire et mémoire des camps de Pithiviers, Beaune-la-Rolande et Jargeau »

Création d’une table interactive par le CERCIL-Musée mémorial des enfants du Vél d’Hiv sur l'histoire et la mémoire des camps de Pithiviers, Beaune-la-Rolande et Jargeau. Cette solution de médiation est conçue en partenariat avec des jeunes de 16 à 18 ans en insertion professionnelle dans le cadre d’un chantier-école soutenu par les acteurs publics locaux et avec l’expertise technique de la société Artefact.

  •  « Dispositif de médiation en réalité augmentée et mixte sur les conflits maritimes malouins : de la Ligue d’Ausbourg à la Guerre de Sept ans »

Réalisation d’une expérience interactive en réalité augmentée et mixte, proposée sur des terminaux mobiles et par la projection d’hologrammes sur un plan en relief permettant de découvrir les grands conflits maritimes ayant marqué l'histoire de la ville de Saint Malo, de la Ligue d'Augsbourg (1686) à la Guerre de Sept ans (1756-1763). Ce projet, porté par la société Synergiz en collaboration avec la ville de Saint-Malo, sera déployé en itinérance sur le territoire malouin et s’inscrit dans la préfiguration du futur musée maritime de la ville.

  • « L’outil numérique au service de la mémoire : une application sur le camp de Judes réalisée par des scolaires et des étudiants »

Création d’un dispositif de médiation en réalité augmentée sur le camp de Judes afin d’aborder l’histoire du territoire à travers trois mémoires de la ville. Ce projet est réalisé par La Mounière - Maison des mémoires de la ville de Septfonds, en partenariat avec des étudiants locaux - historiens et informaticiens - encadrés par des professionnels du numérique issus d’une coopérative locale d’entreprises.

  • « Résistances en poche »

Mise en place d’une application mobile au sein du Musée de la Résistance et de la Déportation de Limoges afin d’améliorer l’accueil des jeunes publics et replacer les collections du musée dans l’histoire de la résistance locale régionale (grâce à  un partenariat avec le réseau des Musées de la Résistance en Massif Central) et nationale.

  • « Une lueur dans l’obscurité »

Développement d’un parcours immersif dans le village d'Izieu en stop motion 360° afin de rappeler les faits de déportation et de résistance de ce territoire durant la Seconde Guerre mondiale. Ce dispositif innovant, utilisant à la fois la technique du lightpainting et la réalité superposée, permettra d’offrir une nouvelle compréhension de l’histoire basée sur la technologie avec une dimension artistique.

Ces sept projets lauréats, dont la concrétisation est prévue au cours de l’année 2019, sont présentés lors des Rencontres du Tourisme de Mémoire organisées, pour cette quatrième édition, les 4 et 5 octobre 2019 à Strasbourg par la Région Grand-Est, en partenariat avec la DPMA et la DGE.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En savoir plus sur le tourisme de mémoire

 

 

 

Connaissez-vous La page Facebook de la DGE ?

Pour suivre toute l'actualité, cliquez sur le bouton « J'aime »