Accueil du portailTOURISME › Le passeport «La biodiversité en outre-mer pour un tourisme responsable»

Écouter la page
 

Le passeport «La biodiversité en outre-mer pour un tourisme responsable»

couverture du passeport

Un projet de passeport biodiversité outre-mer a été finalisé en novembre 2011 (initiative conjointe des trois ministères chargés de l'outre-mer, de l'écologie et du tourisme). Ce document (réalisé au format "passeport") a pour vocation de sensibiliser les voyageurs à la protection de la biodiversité en outre-mer tout en assurant une promotion de ces territoires en termes de destinations touristiques.

300 000 passeports (en français et en anglais) seront diffusés au cours des prochains mois dans les 12 territoires d'outre-mer (Guadeloupe, Guyane, Martinique, Mayotte, La Réunion, Nouvelle-Calédonie, Polynésie française, Saint-Barthélemy, Saint-Martin, Saint-Pierre et Miquelon, Terres antarctiques et australes françaises, Wallis et Futuna). La distribution a commencé dans les Antilles en novembre à l'occasion de l'ouverture de la ligne aérienne CDG-Antilles.

Ces territoires font en effet de la France l'un des pays les plus riches en diversité biologique et représentent environ 80 % de la biodiversité française. C'est pourquoi la France a souhaité décliner, pour la biodiversité de ses territoires d'outre-mer, la démarche du « passeport vert » lancée par le PNUE (Programme des Nations Unies pour l'Environnement) destinée à favoriser le développement du tourisme durable.

Le passeport comprend une partie générale sur les enjeux et la biodiversité ultramarine, et une partie présentant la biodiversité spécifique et les sites naturels à découvrir de chacun des territoires. Il met donc en valeur l'ensemble des 12 départements et collectivités d'outre-mer et offre ainsi une vision globale de la diversité et de la richesse des atouts naturels des outre-mer français.

Les comités régionaux du tourisme seront les vecteurs essentiels de la diffusion : ils remettront le document à l'arrivée des voyageurs dans les aéroports. Le passeport sera également remis dans les principaux espaces naturels protégés de chaque territoire et sera téléchargeable sur le site internet du ministère chargé de l'outre-mer. La conception de ce document a été possible grâce à l'implication, outre des trois ministères, des services et partenaires locaux : DEAL et DIECCTE, des préfectures et hauts-commissariats, des comités régionaux du tourisme, des collectivités et des compagnies aériennes.

Une version électronique (application smartphone) du passeport biodiversité va aussi être réalisée prochainement.

carte outremer

 

Connaissez-vous La page Facebook de la DGE ?

Pour suivre toute l'actualité, cliquez sur le bouton « J'aime »