Écouter la page
 
Tourisme

La « distinction Palace »

 

Le classement hôtelier a été réformé par la loi de développement et de modernisation des services touristiques du 22 juillet 2009. Il repose sur un tableau de classement avec des critères objectifs, la refonte de la procédure, une décision individuelle limitée à la durée de cinq ans et la création de la catégorie 5*.

Parallèlement, un dispositif accessible aux hôtels classés 5*, la « distinction Palace », a été créé pour mettre en valeur l’industrie du luxe et du savoir-faire français.

La « distinction Palace », créée par arrêté du 8 novembre 2010, a pour objectif de  permettre « la reconnaissance d’hôtels présentant des caractéristiques exceptionnelles tenant notamment à leur situation géographique, à leur intérêt historique, esthétique ou patrimonial particulier ainsi qu'aux services qui y sont offerts». Ce dispositif d’exception permet de  valoriser sur la scène internationale les hôtels de tourisme classés 5*  répondant à ce niveau de prestige.

 

Le dispositif a été ajusté (arrêtés des 3 octobre 2014 et 17 novembre 2015) afin d’apporter plus de garanties de procédure aux candidats et de renforcer la transparence dans la prise de décision. Le label est accordé par le ministre chargé du tourisme pour cinq ans après la vérification que le dossier répond aux critères d’éligibilité et l’avis conforme d’une commission d’attribution.

Les conditions d’octroi de la « distinction Palace » n’ont pas changé (durée, critères obligatoires, visite in situ permettant d’apprécier les caractéristiques exceptionnelles). En  conséquence de la révision du tableau de classement des hôtels de tourisme, la liste des critères obligatoires a été actualisée (arrêté du 27 janvier 2016).

L’organisme Atout France, chargé du développement touristique de la France, assure le secrétariat de la commission.

La commission d’attribution, qui donne un avis au ministre, comprend  outre le sous-directeur du tourisme  et le directeur général d’Atout France, douze personnalités qualifiées (au plus) dont trois issues du monde des lettres, arts et culture, une des médias, deux du monde des affaires, ainsi que deux issues de la clientèle internationale. Leur mandat de trois ans est renouvelable une seule fois.

Jean-Robert Pitte, président de la Mission française du patrimoine et des cultures alimentaires, a été désigné par le ministre chargé du tourisme en tant que président de la nouvelle commission d’attribution ainsi que les autres personnalités qualifiées (arrêté du 9 décembre 2015). Elle a été installée officiellement le 14 janvier 2016 par les ministres chargés du commerce et de la promotion du tourisme.

A ce jour (février 2016), 22 établissements ont été distingués à Paris. Ils sont situés à Paris et en province : la liste est disponible sur le site d’Atout France.

.

 

Connaissez-vous La page Facebook de la DGE ?

Pour suivre toute l'actualité, cliquez sur le bouton « J'aime »