Accueil du portailTOURISMEMétiersGuide conférencierFAQ Guide conférencier › Foire aux questions métiers du guidage

Écouter la page
 
Tourisme

Foire aux questions métiers du guidage

Quels sont les différents métiers du guidage ?

  • Guide-conférencier (métier réglementé)
  • Guide touristique
  • Guide accompagnateur
  • Accompagnateur touristique
  • Guide interprète local
  • Guide interprète auxiliaire à titre définitif

 

A l’exception du métier de guide-conférencier, les métiers du guidage ne sont pas réglementés

Les métiers de guide-accompagnateur ou accompagnateur de tourisme sont libres d’accès en France et peuvent s’exercer sans condition de diplôme ou de titre professionnel. Seules les visites guidées dans un musée national ou un monument historique, dans le cadre d’une prestation commerciale avec un opérateur de voyages immatriculé au registre d’Atout France (tel que l’agence de voyages, l’office de tourisme), doivent être impérativement effectuées par des guides-conférenciers, personnes qualifiées au sens de l’article L 221-1 du code du Tourisme.

La réforme des métiers du guidage introduite par le décret n°2011-930 du 1er août 2011 ne concerne pas le guide-interprète local et le guide-interprète auxiliaire à titre définitif qui continuent à exercer leur activité de guidage selon les modalités exactement identiques à celles qui prévalaient avant le 31 mars 2012, date d’entrée en vigueur de la réforme.

 

Le métier de guide-conférencier ?

Le cadre

En France, la profession de guide conférencier est réglementée par l'article L. 221-1 du code du tourisme qui fixe les conditions d'exercice des activités relatives à l'organisation et à la vente de voyages ou de séjours et réglemente la conduite de visites dans les musées et les monuments historiques, dans le cadre d’une prestation commerciale avec un opérateur de voyages. Seules les personnes détentrices de la carte professionnelle de guide-conférencier sont reconnues « qualifiées » pour guider dans les musées nationaux et les monuments historiques dans le cadre d’une prestation commerciale avec un opérateur de voyages.

L'obtention de la carte professionnelle, exigée pour la visite de musées et de monuments historiques dans le cadre d’une prestation commerciale avec un opérateur de voyage, est soumise aux conditions fixées par les articles R. 221-1, R. 221-2, R. 221-3, R. 221-4 du code du tourisme.

 

Le métier

Le guide-conférencier est un médiateur culturel qui conduit des visites ou des conférences dans les territoires et les lieux patrimoniaux, dans une démarche de valorisation du patrimoine.

C'est un métier qui nécessite de grandes connaissances du territoire (histoire politique, sociale, culturelle, artistique, touristique), mais également des connaissances spécifiques telles que la maîtrise de langues étrangères et de techniques de communication.

Le guide-conférencier exerce son activité en qualité de travailleur indépendant ou de salarié de structures différentes (agences de voyages, offices de tourisme, syndicats d'initiative).
Son activité peut varier selon le type de public (individuel, en groupe, scolaire, troisième âge, personnes handicapées).

 

Quels sont les principes généraux de la réforme de 2011 ?

Les quatre professions réglementées ayant existé antérieurement à la réforme des métiers du guidage (guide-interprète régional, guide-interprète national, guide-conférencier des villes et pays d’art et d’histoire, conférencier national) ont été supprimés par le décret n°2011-930 du 1er août 2011 relatif aux personnes qualifiées pour la conduite des visites commentées dans les musées et monuments historiques. Elles ont été remplacées par une profession unique, celle de guide-conférencier avec une seule voie d’accès, la voie universitaire diplômante, simplifiant ainsi les modalités et les conditions d’accès à la profession.

 

Quels sont les textes de références ?

Tous les textes cités sont consultables sur Legifrance.

  • Code du tourisme : art L 221-1, art R. 221-1 et suivants, art D. 221-5 et suivants ;
  • Décret n° 2011-930du 1er août 2011 relatif aux personnes qualifiées pour la conduite de visites commentées dans les musées et monuments historiques ;
  • Arrêté du 9 novembre 2011relatif aux compétences requises en vue de la délivrance de la carte professionnelle de guide-conférencier aux titulaires de licence professionnelle ou de diplôme national de master ;
  • Arrêté du 7 mars 2012relatif à la délivrance de la carte professionnelle de guide-conférencier.

 

Quelles sont les conditions pour l’obtention de la carte de guide conférencier ?

La carte professionnelle de guide-conférencier est délivrée :

  • aux titulaires de la licence professionnelle de guide-conférencier ;
  • aux titulaires d’un diplôme national de master ayant validé au cours de leur master trois unités d’enseignement « compétences des guides-conférenciers », « mise en situation et pratique professionnelle » et « langue vivante étrangère » ;
  • aux ressortissants européens répondant à des conditions de délivrance spécifiques (article R. 221-12 du code du tourisme).

 

Le préfet est seule autorité compétente pour décider de la délivrance de la carte professionnelle de guide-conférencier.

 

Quelle est l’autorité compétente pour la délivrance de la carte professionnelle de guide-conférencier ?

L’autorité administrative compétente pour délivrer la carte professionnelle est le préfet du lieu d’établissement du demandeur ;

Lorsque le demandeur n’a pas d’activité professionnelle, le préfet compétent est celui du lieu du domicile du demandeur ;

Lorsque le demandeur n’est pas établi ou domicilié en France, la demande de carte professionnelle doit être adressée au préfet de Paris. Le préfet est seule autorité compétente pour décider de la délivrance de la carte professionnelle de guide-conférencier.

 

Comment constituer un dossier de demande de carte professionnelle de guide-conférencier ?

Par lettre simple de demande adressée au préfet, accompagnée de :

  • la copie du diplôme (Licence professionnelle ou Master)
  • la copie de la carte d’identité en cours de validité ;
  • une photographie d’identité ;
  • une enveloppe timbrée libellée à l’adresse du demandeur.

 

Quelles mentions particulières peuvent figurer sur la carte professionnelle du guide-conférencier ?

Le demandeur peut solliciter l’inscription de mentions particulières en lien avec l’activité professionnelle exercée, au vu des indications figurant sur les documents présentés pour en justifier l’inscription.

 

Ces mentions particulières peuvent être de nature :

  • linguistique, sans limite du nombre de langues ;
  • scientifique ou culturelle, en référence à une spécialité d’un diplôme d’études supérieures.

 

Quelle est la validité d’une carte professionnelle de guide-conférencier ?

La carte professionnelle de guide-conférencier est pérenne, il n’y a donc pas de durée de validité.
Elle est valable sur l’ensemble du territoire français et peut être utilisée pour justifier de sa qualification professionnelle dans tout État membre de l’Union européenne.

 

Comment obtenir la délivrance d’un badge ?

Aucun badge n’est délivré avec la carte professionnelle de guide. La carte elle-même peut être utilisée comme badge.

 

Quelles sont les formations requises ? (arrêté du 9 novembre 2011– compétences requises)

La licence professionnellede guide-conférencier dispensée par des universités
liste des universités disponible sur la page formation.

 

Un masterintégrant trois unités d’enseignement attestant des compétences définies à l’annexe II de l’arrêté précité et comprenant :

  • une unité d'enseignement "compétences des guides-conférenciers" ;
  • une unité d'enseignement "mise en situation et pratique professionnelle" ;
  • et une unité d'enseignement "langue vivante étrangère".

La délivrance de la carte professionnelle de guide-conférencier est assujettie à la présentation de l’annexe descriptive du diplôme mentionnant la validation de ces trois unités d’enseignement.

 

Principe :

La validation des acquis de l'expérience est une mesure qui permet à toute personne, quel que soient son âge, son niveau d’études ou son statut, de faire valider les acquis de son expérience pour obtenir une certification professionnelle.

 

Dans le cadre des métiers du guidage : Il convient de prendre contact avec les services de la validation des acquis de l'expérience (VAE) d’une l'université qui dispense la licence professionnelle de guide-conférencier : ces services informent et apportent leur aide dans cette démarche pour permettre d’obtenir, le cas échéant, la licence professionnelle de guide-conférencier.

 

Comment obtenir une attestation de comparabilité en cas de diplôme obtenu à l’étranger ?

Le Centre ENIC-NARIC délivre aux détenteurs de qualifications étrangères, une attestation de comparabilité pour un diplôme obtenu à l'étranger. Cette attestation évalue le diplôme soumis par rapport au système français et permet d’obtenir la reconnaissance académique et professionnelle dudit diplôme.

Le Centre ENIC-NARIC informe sur les procédures à suivre pour exercer une profession réglementée et renseigne sur la procédure de reconnaissance des diplômes obtenus à l’étranger.

Centre international d'études pédagogiques ( CIEP)

1 avenue Léon-Journault

92318 Sèvres cedex

tél : 01 45 07 60 00