Le soutien apporté aux produits biosourcés dans le cadre des marchés publics - 31/10/2014

Analyse comparative dans 8 pays : Allemagne, Brésil, États-Unis, Irlande, Italie, Malaisie, Pays-Bas et Suède.

 

Technologies clés 2015 - mars 2011 - 28/03/2011

L’étude technologies clés 2015 a pour objectif d’identifier des segments stratégiques de notre économie et de mener une analyse des forces et faiblesses du développement de ces technologies en France. Elle est destinée aux formateurs voulant offrir des perspectives, aux chefs d’entreprises et cadres à la recherche de relais de croissance et enfin aux décideurs publics, dans leurs choix et prises de décisions pour préparer l’avenir.

Mutations économiques dans le domaine de la Chimie - Juin 2011 - 01/06/2010

Étude prospective (Pôle interministériel de prospective et d'anticipation des mutations économiques - Pipame)

Mutations économiques dans le domaine de la Chimie - Volet compétences - Juin 2011 - 01/06/2010

La mission d'expertise sur les mutations de la chimie a mis en lumière la nécessité pour les entreprises de faire évoluer leur modèle économique afin de tirer profit des évolutions identifiées et d'être en mesure de répondre aux défis posés par une concurrence internationale accrue. Plus précisément, les entreprises françaises ne pourront répondre aux enjeux de développement de l'industrie qu'en innovant et améliorant leur compétitivité, ce qui repose en partie sur l'acquisition et le développement d'un capital intellectuel et humain.

Raccordement du réseau pétrochimique français au réseau européen - 2008 - 12/05/2008

Par lettre du 17 juin 2008, le Premier Ministre a demandé que soit établi un rapport sur les conditions d’un raccordement des réseaux français et allemand de matières premières de la pétrochimie.
Cette lettre a été rédigée après que divers rapports aient déjà été rendus, tendant à présenter ce raccordement comme un élément stratégique pour le maintien d’une industrie pétrochimique compétitive en Europe, nécessaire au développement de l’industrie chimique.

Les micro-réacteurs : opportunités et applications pour les industries chimiques - 2007 - 19/09/2007

Les technologies microstructures représentent une opportunité offerte à l’industrie chimique de créer une rupture technologique dans le domaine des procédés industriels.
 Le développement des micro-outils et outils microstructurés s’accélère aujourd’hui malgré les enjeux techniques associés, et s’appuie à la fois sur la mise en place de premiers réseaux européens et sur un dynamisme fort de l’Europe, en particulier l’Allemagne, des Etats-Unis et du Japon.
Dans cette effervescence actuelle, la France semble aujourd’hui en retrait.
Dans ce contexte, le MINEFI envisage de participer à la promotion d’une politique de soutien à la recherche industrielle sur le thème des microréacteurs pour maintenir et renforcer la compétitivité de la France par une approche d’innovation et de développement durable.

La France, au croisement de toutes les chimies - 2006 - 30/10/2006

À la fois science et industrie, la chimie occupe une place centrale dans le paysage économique français. Deuxième secteur industriel après l’automobile avec 231 400 emplois directs, l’industrie chimique (pharmacie comprise) affichait un chiffre d’affaires global de 95,7 milliards d’euros en 2005. Un résultat qui la classe au 2e rang européen et au 5e rang mondial. Très compétitive au niveau international, elle est la première
des industries exportatrices françaises (avec 61 % de ses ventes à l’export) et le 3e exportateur mondial de produits chimiques et pharmaceutiques.

Technologies clés 2010 (2006) - 10/10/2006

L'étude Technologies clés 2010 s'inscrit dans le prolongement de deux études de même nature qui ont fait l'objet de rapports publiés en 1995 et 2000. Il s'agit à chaque fois d'identifier, à horizon de cinq ans, les technologies clés pour l'industrie française. Il existe donc une certaine continuité de la démarche, mais elle s'accompagne
cependant d'une évolution.

 

Connaissez-vous La page Facebook de la DGE ?

Pour suivre toute l'actualité, cliquez sur le bouton « J'aime »