Écouter la page
 

Prévention des risques professionnels

Prendre en compte le cadre réglementaire relatif aux risques professionnels

 

Les services à la personne recouvrent des métiers variés (assistants de vie, auxiliaires de vie sociale, garde d’enfants ….) exercés au domicile des bénéficiaires ce qui génère des risques professionnels particuliers.

 
 

 La santé et sécurité au travail : la prévention des risques professionnels dans le secteur des SAP.

 

Des situations à risques à identifier :

Parallèlement au développement des services, la fréquence et la gravité des accidents du travail, des maladies professionnelles, des accidents de trajets augmentent dans ces métiers du domicile où les personnels isolés sont confrontés à des situations difficiles, physiquement et moralement : manutention des bénéficiaires, fin de vie …
Après des années de pratique, beaucoup souffrent de pathologies imputables à ces conditions de travail (troubles musculo-squelettiques, lombalgies...).

Une culture du risque à développer :

Des actions de prévention spécifiques sont donc conduites pour cette filière en partenariat avec :

 

Plusieurs outils et formations existent :

  • Outils de sensibilisation spécifiques (cf portail prévention domicile) en fonction des publics et des risques encourus à la demande des partenaires sociaux du secteur.
  • Formations (intervenant, encadrant et direction).

 

La santé et sécurité au travail : la prévention des risques professionnels

 

 Mesures de prévention se révèlent insuffisantes, certains risques sont facteurs de pénibilité

 

Le Code du travail prévoit une obligation générale de sécurité qui incombe à tout employeur. À ce titre, il doit évaluer et prévenir l’ensemble des risques professionnels auxquels sont exposés les salariés. Lorsque les mesures de prévention se révèlent insuffisantes, certains risques sont facteurs de pénibilité : ils peuvent occasionner des dommages durables aux salariés au-delà de certains seuils d’exposition. La loi instaure alors, au bénéfice de ces salariés, un mécanisme de compensation.

Les éléments constitutifs de la pénibilité ont été pour la première fois définis en 2010. La réforme des retraites de 2014 a introduit quelques nouveautés applicables à compter du 1er janvier 2015.

La pénibilité se caractérise par deux éléments constitutifs :
Une exposition du travailleur à un ou plusieurs facteurs de risques professionnels susceptibles de laisser des traces durables, identifiables et irréversibles sur sa santé.
Ces facteurs de risque sont liés à des contraintes physiques marquées, un environnement physique agressif, certains rythmes de travail.

Dix facteurs de pénibilité sont réglementairement définis.

Pour accéder au dossier en ligne

 

Pour en savoir plus :

Référentiels professionnels de branche homologués : branche de l'aide à domicile

La DGT vous informe : 5 questions/réponses sur la santé au travail

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Connaissez-vous La page Facebook de la DGE ?

Pour suivre toute l'actualité, cliquez sur le bouton « J'aime »