Semaine 2018 terminée
Rendez-vous pour la 9e édition en 2019 !

Écouter la page
 

Robotique


Anne, future technicienne Robotique

La robotique est considérée comme l’une des technologies clefs pour l’avenir, peut être la prochaine grande révolution industrielle, comparable à Internet, avec un marché estimé pour la seule robotique de service.


La frontière traditionnelle entre la robotique industrielle et robotique de service tend cependant à s’estomper avec le développement des usages industriels de la robotique de service comme de la robotique industrielle mobile, le partage de nombreuses briques technologiques ou l’émergence de la « cobotique » ou robotique collaborative.

La robotique va avoir un impact important en termes de création d’emplois directs et indirects (quelques dizaines de milliers d’emplois en France dans 5 à 10 ans). Elle est au croisement de plusieurs secteurs : mécatronique, électronique, optronique, logiciel embarqué, énergie, nanomatériaux, intelligence artificielle, connectique… Elle a vocation à investir tous les domaines : transport, industrie, logistique, agriculture, santé, loisir, défense, éducation…

L'utilisation de robots va se poursuivre dans l'industrie (robots agricoles, dans les usines ou dans les hôpitaux), mais aussi se populariser pour les particuliers. Le chiffre d'affaires du secteur est estimé à 100 milliards d'euros dans le monde en 2020, dont 33 % en Europe. Cette explosion va développer les métiers de technicien en automatismes ou technicien robotique (bac+2 à bac+3, spécialisation mécanique ou électrique), d'ingénieur support client (bac+2 à bac+5) pour l'assistance technique, de développeur logiciel (bac+3 à bac+5) ou encore d'ingénieur en robotique (bac+5), sans compter tous les métiers liés à la production, à la maintenance et aux bureaux d'études, accessibles de l'apprentissage à l'école d'ingénieurs.

« Aujourd'hui, 90 % des robots domestiques vendus sont des aspirateurs et des tondeuses, regrette Bruno Bonnell, le président du syndicat Syrobo. C'est une infime partie du potentiel du secteur, qui va révolutionner la société comme Internet a révolutionné les services. »
L'ingénieur en robotique intervient sur toutes les étapes de la conception d'un robot, de la mécanique à l'automatisation complète. Il peut également être amené à modifier des robots déjà existants afin de les rendre plus performants.
©Istock-Fredfroese-Querbeet
 

Connaissez-vous La page Facebook de la DGE ?

Pour suivre toute l'actualité, cliquez sur le bouton « J'aime »