Accueil du portailSEMAINE-INDUSTRIEAccueil › Recyclage et valorisation des déchets, l'économie circulaire

Semaine 2018 terminée
Rendez-vous pour la 9e édition en 2019 !

Écouter la page
 

Recyclage et valorisation des déchets, l'économie circulaire



 

L’économie circulaire désigne un concept économique qui s’inscrit dans le cadre du développement durable et dont l’objectif est de produire des biens et des services tout en limitant la consommation et le gaspillage des matières premières, de l’eau et des sources d’énergie. Il s’agit de déployer, une nouvelle économie, circulaire, et non plus linéaire, fondée sur le principe de « refermer le cycle de vie » des produits, des services, des déchets, des matériaux, de l’eau et de l’énergie.

Succédant à la révolution industrielle, le XXe siècle a vu se développer une société de consommation qui a augmenté de façon très importante son prélèvement sur les ressources naturelles en le multipliant par un facteur 10.

Le recyclage des déchets industriels s'effectue comme les déchets ménagers, à la différence, non négligeable que certains déchets industriels sont toxiques et dangereux.

L'objectif de développement durable en termes de déchets industriels est d'aboutir à une prise en compte systématique de la fin de vie du déchet dès sa conception.

Appliquer les principes de l'éco-conception permettrait d'envisager l'impact environnemental du produit tout au long de son cycle de vie et de systématiser son recyclage en fin de vie.

Les enjeux de l’économie circulaire

L’économie circulaire est à la croisée des enjeux environnementaux et économiques.

Le système linéaire de notre économie (extraire, fabriquer, consommer, jeter) a atteint ses limites. Nous commençons en effet à entrevoir l’épuisement d’un certain nombre de ressources naturelles et d’énergies fossiles. L’économie circulaire propose donc un nouveau modèle de société qui utilise et optimise les stocks et les flux de matières, d’énergie et de déchets et vise ainsi à l’efficience de l’utilisation des ressources.

L’économie circulaire est porteuse d’emploi. En France, le secteur de la gestion des déchets représente plus de  135  000 emplois.

Dans un contexte de raréfaction et de fluctuation du coût des matières premières, l’économie circulaire contribue à la sécurisation des approvisionnements de la France et à la réindustrialisation du territoire national.

Avec la la loi transition énergétique pour la croissance verte promulguée le 17 août 2015, l’économie circulaire franchit une étape importante. En effet, la loi consacre son titre IV à la lutte contre les gaspillages et la promotion de l’économie circulaire. Elle prévoit notamment :

  • La réduction de moitié des quantités de déchets mis en décharge.
  • L’objectif de recycler 60% des déchets en 2025.
  • L’amélioration de la conception des produits pour réduire leur impact environnemental et augmenter leur durée de vie.
  • La mise en place d’une stratégie nationale de transition vers une économie circulaire.

 

Comment fonctionne l’économie circulaire ?

L’économie circulaire repose sur plusieurs principes :

  • L’éco-conception : prendre en compte des impacts environnementaux sur l’ensemble du cycle de vie d’un produit et les intégrer dés sa conception.
  • L’écologie industrielle et territoriale : mettre en place un mode d’organisation industrielle sur un même territoire caractérisé par une gestion optimisée des stock et des flux de matières, de l’énergie et des services.
  • L’économie de la fonctionnalité : privilégier l’usage à la possession, vendre un service plutôt qu’un bien.
  • Le réemploi : remettre dans le circuit économique des produits qui ne correspondent plus aux besoins premiers du consommateur.
  • La réutilisation : réutiliser certains déchets ou certaines parties du déchet encore en état de fonctionnement dans l’élaboration de nouveaux produits.
  • La réparation : trouver une deuxième vie aux biens en panne.
  • Le recyclage : réutiliser les matières issues des déchets.

 

Quels sont les bénéfices de l’économie circulaire ?

Le développement de l’économie circulaire doit permettre de diminuer le prélèvement des ressources, de réduire la production de déchets et de restreindre la consommation d’énergie. Il doit participer également au redressement productif de la France. En effet, outre les bénéfices écologiques, cette activité émergente est créatrice de richesse et d’emplois (y compris ceux relevant du champ de l’économie sociale et solidaire) sur l’ensemble du territoire et son développement doit permettre à la France d’en tirer un avantage compétitif dans le contexte de la mondialisation.

 

L’écologie industrielle et territoriale

L’écologie industrielle et territoriale se concrétise par la mise en commun volontaire de ressources par des acteurs économiques d’un territoire, en vue de les économiser ou d’en améliorer la productivité : partage d’infrastructures, d’équipements (réseaux de chaleur, outils ou espaces de production...), de services (gestion collective des déchets, plans de déplacements inter-entreprises...), de matières (le rebut de production de l’un peut être utilisé comme matière secondaire par un autre…)…

 

Vidéo sur l'économie circulaire

 

© Institut de l'économie circulaire

Source : Ministère de la Transition écologique et solidaire

 

Connaissez-vous La page Facebook de la DGE ?

Pour suivre toute l'actualité, cliquez sur le bouton « J'aime »