Accueil du portailSEMAINE-INDUSTRIEAccueilActualités › Objets connectés : les conseil de la DGCCRF

J - 99 pour l'édition 2018

Écouter la page
 

Objets connectés : les conseil de la DGCCRF

Jusqu’à récemment, ces technologies se limitaient à la sphère professionnelle et pour les particuliers, aux smartphones et ordinateurs portables.

Depuis ces dernières années, les « produits connectés » ont représenté un marché de 340 millions d'euros en France en 2015, contre 150 millions en 2014 (marché multiplié par 2,3). Le marché avait déjà doublé entre 2013 et 2014. Les objets connectés représenteraient désormais un peu plus de 2% des ventes de produits électroniques en France en 2015 (institut GfK).

Selon l’institut GfK, la croissance de ces produits n’est cependant pas homogène et varie selon les catégories. Ainsi, 1,22 million de montres et bracelets ont été vendus en France en 2015. En revanche, les objets connectés représentent pour l’instant à peine 1% du chiffre d’affaires de l’électroménager et seulement 5% du marché de la domotique.

Une vigilance nécessaire de la part des consommateurs

Le développement des objets connectés expose principalement les consommateurs à deux types de risques :

  • l’utilisation commerciale des données personnelles et les atteintes à la vie privée
  •  Les risques de piratage

Dès lors que «se connecter à internet» devient une fonction intégrante d’objets du quotidien les concepteurs de ces équipements doivent faire face aux risques des « cybers » attaques.

Comment se protéger ? Suivez les conseils de la Direction générale de de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes

 

Connaissez-vous La page Facebook de la Semaine de l'Industrie ?

Pour suivre toute l'actualité, cliquez sur le bouton « J'aime »