Mouvement des « gilets jaunes » : accompagnement des entreprises
Mouvement des « gilets jaunes » : accompagnement des entreprises
Voir les mesures d’accompagnement mobilisables par les entreprises; la boite mel dédiée mise à votre disposition, les pages locales des DI(R)ECCTE...
En savoir plus

 

Écouter la page
 

Le numérique - 17/02/2015

Le numérique est devenu indispensable dans la vie quotidienne et professionnelle. Il est un moteur de modernisation, de compétitivité et d’innovation.

L’Industrie du Numérique en France regroupe les entreprises des secteurs producteurs de biens et services numériques. Au cœur de l’innovation, le numérique renforce la compétitivité des entreprises françaises.

Selon une étude du MIT (Massachusetts Institute of Technology) auprès de 400 entreprises, les entreprises les plus avancés numériquement seraient plus rentable de 26% par rapport aux autres.

 " L’innovation ouverte et la transformation numérique sont des atouts maîtres pour la modernisation de notre pays et la libération des énergies. " Emmanuel Macron, Ministre de l'Economie, de l'Industrie et du Numérique.

Conseil National de l’Industrie (CNI)

logo du Conseil National de l'Industrie

Le CNI est une instance d’expertise et de consultation du gouvernement, représentative de tous les acteurs de l’industrie. Il analyse la situation de l’industrie en France et émet des avis et des recommandations au gouvernement sur les politiques publiques impactant l’industrie.

Il regroupe des représentants des entreprises industrielles et des collectivités territoriales, des personnes qualifiées, des élus et des membres de l’administration. Il est présidé par Manuel Valls le Premier Ministre et opérationnellement piloté par son vice-président, Jean-François DEHECQ.

Sa mission est de construire une vision et une action partagées entre les industriels, les organisations syndicales et l’Etat.

L’agence du Numérique

Créée au sein du Ministère de l'Economie, de l'Industrie et du Numérique, l’Agence du Numérique, sous la direction de la Direction Générale des Entreprises (DGE), « est chargée de l'impulsion, de l'animation et de l'accompagnement des projets et des initiatives numériques […] développés dans les territoires par les collectivités publiques, les réseaux d'entreprises, les associations et les particuliers. » (Décret 2015-113 du 3 février 2015)

Elle coordonne trois pôles responsables : le pilotage et la mise en œuvre du déploiement du plan « France très haut débit », de la « French Tech », ainsi que la Délégation aux Usages de l'Internet (DUI).

Le Plan France Très Haut Débit (FTHD)

Au printemps 2013 est lancé le Plan France Très Haut Débit, qui vise à couvrir l’intégralité du territoire en très haut débit d’ici 2022. Il pose également un objectif intermédiaire de très haut débit pour 50% des foyers en 2017. A cette fin, il mobilise l’ensemble des technologies capables d’apporter du très haut débit.

Le très haut débit constitue un facteur essentiel pour :

  • Renforcer la compétitivité économique et l’attractivité locale ;
  • Aménager tous les territoires en infrastructures numériques ;
  • Développer l’accès aux usages de demain.

 

La French Tech

En fin 2013, le Gouvernement crée l’Initiative French Tech, qui comprend trois objectifs principaux :

  • Fédérer : La marque ouverte « La French Tech », emblème de tous les acteurs français de la scène tech, est aussi associée à une démarche de labellisation d’écosystèmes remarquables en régions, appelés « Métropoles French Tech ».
  • Accélérer : Un fond d’investissement de 200 millions d’euros cofinance des accélérateurs de start-up privés.
  • Rayonner : Renforcer l’attractivité de la French Tech à l’international, en s’appuyant notamment sur une enveloppe financière dédiée de 15 millions d’euros pour favoriser les start-up, générant ainsi de la valeur économique et des emplois. Il s’agit aussi de positionner la France en tant que centre majeur de l’innovation et d’améliorer la visibilité des start-up françaises en leur servant de vitrine internationale. Pour faire de la France l’une des principales nations numériques, l’initiative French Tech mobilise les écosystèmes territoriaux les plus dynamiques de France pour la croissance de leurs start-up et entreprises numériques.

Depuis la « Mission French Tech » lancée en janvier 2014, les entrepreneurs se sont emparés de la marque tandis que les métropoles se labellisent. La France compte actuellement neuf écosystèmes numériques de niveau international labellisés « Métropole French Tech » : Aix-Marseille, Bordeaux, Grenoble, Lille, Lyon, Montpellier, Nantes, Rennes, Toulouse.

Sous le logo d’un coq rouge en origami, la French Tech crée un réseau national d’entrepreneurs français et étrangers qui incite les investisseurs étrangers à investir dans les start-up françaises.

La Délégation aux Usages de l'Internet (DUI)

La DUI a pour objectif de favoriser la diffusion des outils numériques et le développement de leur usage auprès de la population. Elle propose et coordonne des mesures permettant la diffusion des technologies de l’Internet auprès de l’ensemble des citoyens et accompagne les entreprises de ce secteur face aux mutations du réseau.

Avec les collectivités locales, le secteur associatif et les acteurs industriels la DUI facilite l’équipement et l’accompagnement des foyers. La DUI veille à la création d’un écosystème favorable à l’innovation autour des technologies de l’Internet et en particulier au développement des usages liés aux nouveaux modes de connexion au réseau.

Interview Axelle Lemaire lors du salon des entrepreneurs (février 2015) sur l’importance du numérique en France

 

Connaissez-vous La page Facebook de la DGE ?

Pour suivre toute l'actualité, cliquez sur le bouton « J'aime »