Accueil du portailSEMAINE-INDUSTRIE › Le ministère de la culture et de la communication s'associe à la Semaine de l'industrie

J - 36 pour l'édition 2018

Téléchargez l'appli smartphone
Connaissez-vous l'appli mobile Semaine de l'Industrie ?
Idéale pour géolocaliser les événements, répondre à un quizz, customiser vos photos... Pour smartphone Ios et Androïd
En savoir plus
 
Écouter la page
 

Le ministère de la culture et de la communication s'associe à la Semaine de l'industrie - 14/01/2014

Pour sa 4e édition, la Semaine de l’industrie accueille un nouveau partenaire : le ministère de la culture et de la communication. Il est le cinquième ministère à devenir partenaire de la Semaine de l’industrie.
Aurélie Filippetti, ministre de la culture et de la communication partage son point de vue.

 

Editorial d'Aurélie Filippetti

Aurélie Filippetti, ministre de la culture et de la communicationQui pourrait aujourd'hui remettre en cause le fait que la création, le patrimoine, les médias et les industries culturelles font partie intégrante de l'économie ? Des hommes et des femmes partagent la même ambition, qu'ils soient entrepreneurs ou créateurs : la recherche d'une œuvre ou d'un produit qui peut transformer la société et la capacité de prendre des risques et d'affronter l'incertain pour créer les modèles de demain. Soutenir l'artiste comme l'entrepreneur, c'est garantir notre avenir, de même que pour l'entreprise, accueillir un artiste c'est s'ouvrir à d'autres horizons.

Ainsi, le ministère du redressement productif et le ministère de la culture et de la communication conduisent ensemble un certain nombre de projets aux croisements de la création et de l'industrie, parce qu'il ne peut y avoir de redressement productif sans redressement créatif.

Pendant la Semaine de l'industrie, des résidences d'artistes seront organisées dans des sites industriels. Les collectivités territoriales, les chambres consulaires et les réseaux professionnels sont associés à ce projet. Des opérations « portes ouvertes » seront également menées dans certains établissements publics sous tutelle du ministère de la culture et de la communication : les Centres d'art, les Fonds régionaux d'art contemporains (Frac) et les Ecoles supérieures d'art et de design. Les principaux enjeux de ce projet sont de soutenir la création et de valoriser le rôle et la place des artistes dans la société, de sensibiliser les collaborateurs de l'industrie aux formes de l'art d'aujourd'hui en les invitant à accompagner sur leur lieu de travail un projet artistique et d'offrir à nos concitoyens, lors des portes ouvertes de la Semaine de l'industrie, une nouvelle vision des lieux industriels.

En ce qui concerne le design, nos deux ministères ont confié une mission à Alain Cadix, ancien directeur de l'ENSCI-Les Ateliers, afin qu'une politique nationale du design soit mise en œuvre. L'objectif poursuivi est que le design soit compris et intégré dans toutes ses dimensions culturelles, technologiques, économiques et sociales. Le ministère de la culture et de la communication s'attache plus particulièrement aux questions qui ont trait à la création, à la profession, à la transmission et à la diffusion du design, à travers des projets tels que la généralisation de l'éducation artistique et culturelle en faveur du design, le renforcement et la clarification de l'offre de formations supérieures au design, la valorisation des collections publiques de design ou encore la réforme en cours du statut des designers.

Plus largement, les industries créatives font l'objet d'un travail commun de nos ministères : l’édition, le cinéma, la musique, la radio, la télévision et les arts de la scène ainsi que, les jeux vidéo, l’architecture, le design, la publicité, la mode ou le tourisme culturel. Ces secteurs génèrent de la richesse et de l'emploi tout en agissant sur notre identité, nos valeurs et notre imaginaire.

Plus que jamais, en temps de crise, nous devons allier nos forces, y compris celles que l'on croit éloignées du monde économique. Nous devons accepter d'adopter des points de vue nouveaux sur le monde, pour trouver des solutions innovantes et des modes de réflexion originaux qui nous permettront d'envisager de façon volontariste et construite le futur de notre pays.

C'est pourquoi je me félicite, avec Arnaud Montebourg, des collaborations et surtout des projets qui permettront à nos concitoyens de découvrir sous un autre jour les sites industriels ouverts à tous lors de la Semaine de l'industrie du 7 au 13 avril 2014.

 

Aurélie Filippetti
ministre de la culture et de la communication

 

Retour accueil

 

Connaissez-vous La page Facebook de la DGE ?

Pour suivre toute l'actualité, cliquez sur le bouton « J'aime »