Accueil du portailSEMAINE-INDUSTRIEAccueilActualités › L'industrie éco-responsable

J - 32 pour l'édition 2018

Téléchargez l'appli smartphone
Connaissez-vous l'appli mobile Semaine de l'Industrie ?
Idéale pour géolocaliser les événements, répondre à un quizz, customiser vos photos... Pour smartphone Ios et Androïd
En savoir plus
 
Écouter la page
 

L'industrie éco-responsable - 18/02/2015

Devant l’ampleur mondiale des questions de l’énergie et celles de l’environnement, les éco-industries doivent se tourner vers des actions préventives et donc vers la gestion optimisée et durable des ressources naturelles.

Face à ces défis, la France s’est engagée dans la transition de son modèle économique vers une « économie verte et équitable » qui peut être définie comme une économie entraînant « une amélioration du bien-être humain et de l’équité sociale tout en réduisant de manière significative les risques environnementaux et la pénurie de ressources » (Programme des Nations Unies pour l’Environnement).

En France, plus de la moitié des sociétés de 50 salariés ou plus déclarent s'impliquer dans la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE), contribution des entreprises aux enjeux du développement durable.

L’éco-responsabilité dans les entreprises

Une entreprise éco-responsable est une entreprise qui internalise les problématiques environnementales dans sa production, l’objectif à terme étant d’économiser au maximum les ressources naturelles et de minimiser ses impacts sur les écosystèmes.

Il existe des gestes simples afin de réduire la consommation d’énergie en entreprise : éteindre les ordinateurs et leurs écrans lorsqu’ils ne sont pas utilisés, venir au travail en prenant les transports en commun ou par le covoiturage, limiter les impressions de papiers, privilégier le courrier électronique, etc. 

Les actions éco-responsables étant en pleine expansion, il y a toujours de nouvelles solutions à inventer ou des actions à améliorer et à rendre plus performantes.

Les éco-industries en France

Selon la définition de l’Organisation de Coopération et de Développement Économiques (OCDE), les éco-industries sont des entreprises qui produisent des biens et des services servant à mesurer, prévenir, limiter ou corriger les atteintes à l’environnement. Leurs activités regroupent notamment les équipements liés aux énergies renouvelables (solaire, éolien offshore, géothermie), l’efficacité énergétique du bâtiment, l’exploitation des biocarburants, la gestion de l’eau, l’assainissement, le recyclage et la valorisation énergétique des déchets.

Les filières et sous-filières industrielles de l’économie verte peuvent être réparties en trois catégories :

  • Production d’énergie à partir de ressources renouvelables ;
  • Optimisation des consommations de ressources naturelles ;
  • Gestion du cycle de vie des ressources naturelles.

Le développement des éco-industries est particulièrement important pour la France, qui dispose déjà d'une base industrielle solide.

Le comité stratégique de filière éco-industries (COSEI)

Le comité stratégique de filière éco-industries créé en 2008 a pour objectif de définir une stratégie public-privé de développement de l'offre française de technologies contribuant à l’utilisation rationnelle de ressources rares et non renouvelables, et de préoccupations environnementales. Il est composé de chefs d'entreprises et de personnalités qualifiées dans les domaines de l’industrie et des éco-technologies.

Le travail du COSEI consiste à :

  • Travailler par filières (et sous-filières) et associer les chargés de mission des 19 « filières vertes » du Ministère du Développement durable et les correspondants du Ministère de l'Economie, de l’Industrie et du Numérique;
  • Développer le tissu des Petites et Moyennes Entreprises (PME) et des Entreprises de Taille Intermédiaire (ETI), notamment en développant des synergies d’une part avec les ingénieries et d’autre part avec les grands groupes industriels et de services ;
  • Renforcer l’ancrage régional, qui est de nature à relocaliser l’activité en lien avec les spécificités des territoires et en liaison notamment avec les pôles de compétitivité et les autres clusters locaux ;
  • Développer l’activité industrielle sur le territoire français, par l’amélioration de la compétitivité des éco-entreprises.
 

Connaissez-vous La page Facebook de la DGE ?

Pour suivre toute l'actualité, cliquez sur le bouton « J'aime »