Accueil du portailSEMAINE-INDUSTRIE › Le design, un levier de compétitivité

Semaine 2018 terminée
Rendez-vous pour la 9e édition en 2019 !

Écouter la page
 

Le design, un levier de compétitivité - 14/01/2014

Le design s’inscrit aujourd’hui de plus en plus dans les politiques stratégiques des entreprises. Devenu plus qu’une discipline artistique et bien plus qu’une valorisation du produit seul, il a longtemps été considéré comme facultatif au sein des entreprises et souvent remisé.

 

 

 

 

 

« Manufacture » a pour ambition de devenir le quartier des métiers créatifs, à Saint-Etienne ©Thierry Baille. Cité du design

 

La démarche de design peut ainsi s’appliquer à l’emballage (le « packaging »), à l’identité visuelle de la marque ou de l’entreprise, à l’architecture commerciale des lieux de vente, aux sites web, et même aux services. Dans tout ce qu’il recouvre, le design est maintenant nettement identifié comme un facteur d’innovation et de croissance. Il est un des leviers permettant d’améliorer les performances d’une société, un élément essentiel de la compétitivité des entreprises.

En effet, c’est le design qui rend le produit ou le service désirable pour l’utilisateur. Il fait le lien entre l’innovation technologique pure et l’usage de l’objet, il ajoute la part d’imaginaire nécessaire pour rendre l’objet attractif. Et contribue ainsi à la qualité du produit ou du service, à l’augmentation des ventes et à la compétitivité des entreprises.

Lutter contre « l’inculture design » pour gagner des parts de marché

Les entreprises, et notamment les entreprises industrielles, qui ont intégré le design dans leur stratégie ont ainsi gagné en capacité d’innovation et en parts de marché. Mais la perception du design comme outil de performance économique n’est pas encore systématique. Certaines activités souffrent « d’inculture design » et perdent en conséquence en compétitivité. C’est l’idée développée par la Mission Design, dirigée par Alain Cadix, dans son « Mémoire pour une politique nationale du design », réalisé à la demande du Gouvernement : « La question qui devient alors centrale est la suivante : que convient-il de faire aujourd’hui pour qu’en 2025 ou 2030 nous ne soyons pas encore dans cette « inculture design » qui nous pénalise en termes de compétitivité hors coûts et nous retarde sur le chemin de l’innovation économique et sociale, voire nous en écarte. »

Renforcer le lien entre l’entrepreneur et le designer

L’intégration du design dans l’entreprise est un enjeu majeur dans les années à venir. Elle passe avant tout par une relation étroite entre l’entrepreneur et le designer, condition nécessaire à la mutation culturelle et économique induite par la politique du design.

La Mission Design assigne trois objectifs majeurs à cette politique :

  1. mieux saisir et comprendre le design, son rôle, sa place ;
  2. mettre en œuvre des démarches de design dans le plus d’entreprises possible et les accompagner ;
  3. faire rayonner la vision française du design (designed in France) en Europe et dans le monde.

Il convient également de promouvoir le design auprès des jeunes en créant des filières spécifiques favorisant l’émergence d’une génération à la pointe en matière de design.

 

En savoir plus

sur le portail du ministère

Remise du mémoire « Pour une politique nationale du design » - 17/10/2013

Lancement d'une mission consacrée au design - 04/06/2013

Retour accueil

 

 

Lire aussi

 

 

 

 

 

Le référentiel des métiers du design

Le référentiel est un outil au service des acteurs du design. Il a pour objectif de valoriser les métiers qui composent ce secteur.

En savoir plus le référentiel

 

 

 

Connaissez-vous La page Facebook de la DGE ?

Pour suivre toute l'actualité, cliquez sur le bouton « J'aime »