Écouter la page
 

Industrie ferroviaire

L’industrie ferroviaire comporte quatre grands groupements :

Les infrastructures

Le groupement infrastructure rassemble l’ensemble des activités permettant de réaliser une voie de chemin de fer dans son intégralité. Si les données de base qui ont présidé à la construction des premières voies ferrées n’ont pas fondamentalement changé, les technologies et techniques de mise en œuvre des composants n’ont quant à elles, cessé de s’améliorer. Par ces innovations, les entreprises font face aux deux enjeux majeurs que sont d’une part l’accroissement des vitesses et d’autre part l’augmentation des charges par essieu.

 

Les métiers du groupement Infrastructure

  • fabrication de composants de la voie
  • fabrication d’équipements fixes
  • réalisation de matériels de contrôle, de construction et d’entretien des voies
  • construction, renouvellement de voies
  • pose et entretien de voies.

Le matériel roulant

Les entreprises du matériel roulant et les ensembliers assurent la conception, la construction et la maintenance des trains. Depuis deux décennies, les avancées technologiques leur ont permis de profondément améliorer le matériel voyageurs, notamment sur deux points. Tout d’abord, le niveau du confort a été rehaussé et agrémenté de modernité. Ensuite, la qualité de la Très Grande Vitesse française a continué de s’affirmer. En effet, l’industrie ferroviaire française est depuis 30 ans, le leader mondial sur cette activité.

Les métiers du groupement matériel roulant et ensembliers

  • concepteurs et constructeurs de matériel roulant (grande ligne, suburbain, urbain, fret)
  • Services personnalisés aux opérateurs ferroviaires publics ou privés (maintenance, formation)
  • signalisation.

Les équipementiers

De l’aménagement intérieur aux bogies et attelages, en passant par l’électronique, le groupement des équipementiers tient une place de choix dans l’industrie ferroviaire. Toujours à l’écoute des besoins de ses clients que ce soit dans les domaines du confort, de la sécurité ou encore de la préservation de l’environnement, les professionnels de ce secteur mettent leurs savoir-faire techniques au service du développement et de l’industrialisation d’innovations adaptées au besoin. Performant, le groupement a réalisé un chiffre d’affaire de 600 millions d’euros en 2009.

Les métiers du groupement des équipementiers

  • Ingénierie électronique
  • Mécanique
  • Création et design
  • Protection acoustique
  • Sécurité
  • Information à bord

La signalisation

De la conception des systèmes à la création des composants, les entreprises du groupement signalisation œuvrent à concevoir et fournir les systèmes de signalisation et de contrôle-commande qui permettent de garantir la circulation des trains en toute sécurité. Ces systèmes mettent en œuvre un dialogue entre trains et équipements à la voie (mobiles et sol). Il s’agit là d’un des savoir-faire les plus pointus techniquement du secteur ferroviaire. A l’heure de l’Europe et de la mondialisation, l’un des objectifs est de mettre en place un système unique de référence pour permettre la circulation d’un pays à l’autre (interopérabilité) ainsi qu’atteindre un effet d’échelle offrant une meilleur compétitivité.

Les métiers du groupement Signalisation

  • Produits de signalisation (automates, circuits de voie, compteurs d’essieux, moteurs d’aiguilles…)
  • Paramétrage et déploiement sur emprises ferroviaires de ces produits
  • Ingénierie et intégration de systèmes
  • Démonstration de la sécurité des produits et systèmes déployés
  • Systèmes de supervision de trafic.

 

Chiffres clés

En 2011, l´industrie ferroviaire française a enregistré un chiffre d'affaires de 4,23 Md€ courants (3,25 Md€ courants sur le marché intérieur et 973,08M€ courants à l´export.). Ses effectifs s´élevaient à environ 18 000 personnes

 

(Source : Fédération des Industries Ferroviaires)