Écouter la page
 

Industrie du bois

Avec un chiffre d’affaires de 40 milliards d’euros, 240 000 emplois répartis sur tout le territoire national, le secteur Bois qui constitue l’aval de la filière forêt-bois, a pour ambition de développer l’utilisation d’un matériau unique et particulier et par voie de conséquence de valoriser la forêt française en pleine croissance.

En effet, matériau renouvelable, le bois, sous toutes ses formes, permet de stocker le carbone et ce d’autant plus longtemps que ses produits sont utilisés dans la fabrication de bien durables. En outre c’est le matériau le moins consommateur d’énergie pour sa transformation et il présente des qualités remarquables en matière d’isolation thermique.

Les industries et entreprises du secteur produisent un très grand nombre de produits différents :

  • des sciages, des placages, des panneaux de contreplaqué, des panneaux de particules, qui vont être utilisés par les autres entreprises transformatrices du secteur ou directement par le secteur du bricolage ;
  • des produits d’emballage : caisses, cagettes, palettes… ;
  • des cuves et tonneaux, notamment pour la viticulture ;
  • des produits ménagers ou des outils comme les manches de pioches ou de balais ;
  • des meubles, qu’ils soient en bois massifs, en panneaux de particules, ou en bois contrecollés ou lamellés ;
  • des produits de construction : fenêtres, portes, poutres, charpentes, ossatures de maisons ou d’immeubles ;
  • des maisons, immeubles, centres sportifs, centres commerciaux, centres d’expositions, ouvrages de génie civil… ;
  • du papier à travers les usines de fabrication de la pâte à papier ;
  • du bois destinés à l’énergie ;
  • et au-delà, sans être et de loin exhaustif, des produits à base de fibres qui constituent souvent les intérieurs de portières de voiture, des produits issus de la cellulose qui entrent dans les excipients des médicaments, les freins de certaines rames de lignes de métro, les noyaux de certains skis, jusque dans les montures de lunettes et les boîtiers de montres, y compris les clés USB… ;
  • et bien entendu des œuvres d’art.

 

Aperçu des métiers

De la création à la conception, la fabrication, la diffusion et la communication, le secteur bois rassemble là encore un grand nombre de métiers différents. Pour ne citer qu’une partie d’entre eux : acheteur de bois, scieur, menuisier, ébéniste, tonnelier, charpentier, constructeur de logements de bureaux ou bâtiments, papetier, dérouleur (contre plaqué), trancheur (placage), spécialistes de la finition ou de la préservation, etc.

Ces métiers sont accessibles depuis tous les niveaux de formation, de plus simple ou niveaux supérieurs. Des formations initiales et des formations continues existent et sont pour beaucoup accessibles dans les régions.

 

 

 

Liens utiles