Accueil du portailSECTEURS-PROFESSIONNELSIndustrie › Synthèse de l'étude sur les enjeux et priorités en matière d'innovation dans la filière plasturgie - 2006

Écouter la page
 
Industrie

Synthèse de l'étude sur les enjeux et priorités en matière d'innovation dans la filière plasturgie - 2006

L’environnement de la plasturgie française a fortement évolué : montée en puissance inéluctable de la concurrence internationale dans l’Europe de l’Est mais aussi en Asie, sourcing des donneurs d’ordre ouverts sur le monde, instabilité et incertitudes sur les approvisionnements matières, pression continue sur les prix, poids croissant des contraintes environnementales…Face à ces mutations, les clés de succès ont changé et les entreprises françaises doivent s’adapter individuellement et collectivement à ces nouvelles règles du jeu.

Au regard des efforts faits en particulier par leurs voisins européens, il reste une voie encore insuffisamment exploitée par les PME françaises de la filière plasturgie aujourd’hui : le développement renforcé d’une offre à forte valeur ajoutée, issue de l’innovation technologique ou immatérielle. Cette offre peut être développée aux différents stades de la filière, de la production de matières au produit livré au client final en passant par l’outillage, la transformation, la finition… Les plasturgistes français n’ont cependant pas les même atouts que leurs compétiteurs internationaux car des acteurs clés de la filière comme les producteurs de matières ou de machines sont moins proches d’eux en France qu’ils ne le sont par exemple en Allemagne.

La filière plasturgie française dispose, malgré la dispersion de ses entreprises, d’atouts industriels forts avec en particulier une évolution très significative de sa productivité. Elle pourrait s’appuyer aussi sur un environnement de recherche universitaire assez dense et réparti sur le territoire français. Celui-ci est bien engagé sur les thèmes majeurs qui font évoluer la filière, y compris sur des axes de recherche de pointe. Les liens entre les organismes et avec les industriels restent cependant trop dispersés pour dégager des axes d’innovation fédérateurs.

En constatant les faiblesses structurelles de la plasturgie et une relative dispersion des efforts des acteurs en France face à l’irrésistible montée en puissance des pays industriels émergents, le comité de pilotage de cette étude a souhaité une forte convergence des intervenants industriels et de recherche sur un nombre limité d’axes d’innovation transversaux. Cette focalisation doit permettre de consolider durablement la compétitivité de cette filière. Les propositions présentées dans ce document traitent donc parallèlement des actions sur l’organisation de la filière ou de ses acteurs et d’actions ciblées de recherche et de développement. Le plan « Innovation Plasturgie 2015 » doit rapidement mobiliser les entreprises et les opérateurs publics et privés de la recherche sur des actions ambitieuses mais coordonnées et déployées à un rythme d’avancement soutenu. Une situation de « statu quo » ou une évolution laissée « au fil de l’eau » serait désastreuse et pourrait mettre en péril la pérennité de cette filière, jusqu’alors créatrice d’emplois et de valeur ajoutée.

 

Connaissez-vous La page Facebook de la DGE ?

Pour suivre toute l'actualité, cliquez sur le bouton « J'aime »