Accueil du portailSECTEURS-PROFESSIONNELSArtisanatNumérique › Recueil des bonnes pratiques du numérique dans l’artisanat

Écouter la page
 
Artisanat - Numérique

Recueil des bonnes pratiques du numérique dans l’artisanat



Le développement du numérique, sous toutes ses formes, constitue un enjeu déterminant pour l’ensemble des entreprises - et notamment les entreprises artisanales - quelles que soient leur taille, leur activité et leur implantation géographique.
 
Pourtant, à ce jour, une entreprise française sur deux enregistre un retard significatif dans ce domaine, alors même que le numérique représente une réelle opportunité pour gagner en efficacité et, par conséquent, en productivité. En effet, le recours à des outils numériques adaptés est potentiellement source de multiples avantages concurrentiels et non concurrentiels : gains de temps, réduction des coûts, simplification des démarches administratives, optimisation de l’organisation du travail et de la gestion quotidienne, amélioration de la qualité des produits et services, fidélisation des clients, conquête de nouveaux marchés……
 
Face à ce constat, un recueil des bonnes pratiques du numérique dans l’artisanat a été réalisé par la Direction générale de l’entreprise (DGE), en liaison  étroite avec les Directions régionales des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (DIRECCTE), l’Institut supérieur des métiers (ISM), l’Institut national des métiers d’art (INMA) et l’Assemblée permanente des chambres de métiers et de l’artisanat (APCMA).
 

Il repose sur un recensement, aussi exhaustif que possible, des initiatives prises au plan local, quelles que soient leur forme, pour accompagner les entreprises artisanales dans l’appropriation des différents outils et procédés numériques mis à leur disposition. Bâti autour de fiches simples et concises, classées par thème, qui est en quelque  sorte un « guide des bonnes pratiques du numérique », dont chacun pourra s’inspirer librement, au besoin en prenant contact avec le porteur de l’action mise en valeur. Au final, il vise à accompagner tous ceux qui souhaitent relever le défi du numérique et encourager les entreprises encore réticentes à franchir le pas.

En introduction, il présente également le portrait-robot de l’artisan 3.0, afin que tous les artisans puissent identifier facilement ce qu’ils ont déjà fait  et les étapes qu’il leur  reste à franchir. Ce portrait, simple et rapide, contient toutes les actions que les artisans peuvent mettre en œuvre dans leurs entreprises pour franchir le cap du numérique et comprendre en quelques mots les avantages qu’ils ont à le faire.

Cette démarche s’inscrit dans le droit fil du programme « Transition numérique » lancé par le Gouvernement en 2012, afin de permettre aux TPE et PME françaises d’être plus compétitives et qui s’appuie, pour cela, sur le réseau des « conseillers au numérique » présents notamment dans les CMA implantés sur tout le territoire national.