Accueil du portailSECTEURS-PROFESSIONNELSIndustrieChimie › Les micro-réacteurs : opportunités et applications pour les industries chimiques - 2007

Écouter la page
 
Industrie

Les micro-réacteurs : opportunités et applications pour les industries chimiques - 2007

Contexte de l'étude

Les technologies microstructures représentent une opportunité offerte à l’industrie chimique de créer une
rupture technologique dans le domaine des procédés industriels.

 Le développement des micro-outils et outils microstructurés s’accélère aujourd’hui malgré les enjeux techniques associés, et s’appuie à la fois sur la mise en place de premiers réseaux européens et sur un dynamisme fort de l’Europe, en particulier l’Allemagne, des Etats-Unis et du Japon.

Dans cette effervescence actuelle, la France semble aujourd’hui en retrait.
 

Objectifs de l'étude

Dans ce contexte, le MINEFI envisage de participer à la promotion d’une politique de soutien à la recherche industrielle sur le thème des technologies microstructures pour renforcer la compétitivité des entreprises de chimie et créer de nouveaux emplois, améliorer la sécurité en matière de risques et promouvoir des actions concrètes dans le cadre de la politique de préservation de l’environnement (réduction des rejets, économie d’énergie, meilleure intégration des infrastructures industrielles).

Le MINEFI souhaite aujourd’hui se donner les moyens :

– de soutenir des actions de R&D susceptibles de lever les verrous scientifiques et technologiques du domaine
– de valoriser ce soutien en maintenant et en renforçant notre compétitivité en chimie par une approche d'innovation et de développement durable.

L’objectif d’ALCIMED est d’aider le MINEFI dans cette démarche en réalisant une étude en trois phases :

– La première phase devra dresser un panorama des différents outils issus de la technologie microstructure et recenser les applications actuelles et en développement.
– La deuxième phase s’attachera à cartographier le savoir-faire français dans le domaine, et à évaluer le positionnement de la France dans un environnement international.
– La troisième et dernière phase analysera les besoins et les attentes des industriels français en terme de technologies liées aux microstructures, évaluera les impacts associés (techniques, économiques et humains), puis une synthèse de la position de la France dans son environnement européen et mondial sera réalisée afin d’élaborer des premières recommandations pour le MINEFI en terme d’actions de soutien à promouvoir.

 

Connaissez-vous La page Facebook de la DGE ?

Pour suivre toute l'actualité, cliquez sur le bouton « J'aime »