Accueil du portailSECTEURS-PROFESSIONNELSIndustrieSanté › La production des produits de santé d'origine biologique et biotechnologique : état des lieux en France - 2010

Écouter la page
 
Industrie

La production des produits de santé d'origine biologique et biotechnologique : état des lieux en France - 2010

Synthèse


La production des produits de santé d'origine biologique et biotechnologique : état des lieux en FranceDévelopper la bioproduction en France est une des actions majeures décidées dans le cadre du Conseil Stratégique des Industries de la Santé le 26 Octobre 2009, puis reprise lors des Etats Généraux de l’Industrie par le groupe de travail spécifique au secteur.

Cette action est en lien direct avec le changement de paradigme que connaissent aujourd’hui les entreprises du médicament dans leur modèle de développement. Leur outil industriel, qui intègre généralement la production de molécules chimiques puis leur mise sous forme pharmaceutique, est en effet à l’aube de mutations avec la montée en puissance des produits d’origine biologique ou biotechnologique. Or, la France possède à ce jour les plus grandes capacités de production pharmaceutique en Europe. Le développement de la bioproduction sur le territoire est donc un axe stratégique pour le maintien de la compétitivité française dans ce secteur.

La présente étude réalisée par la Direction Générale de la Compétitivité, de l’Industrie et des Services a pour objectif :

  1. d’établir une cartographie des sites intervenant dans la production des produits de santé d’origine biologique et biotechnologique en France,
  2. de mettre en lumière les investissements en cours dans le périmètre de ces sites,
  3. d’identifier les potentiels projets pour de nouveaux sites de production en France.
     

L’étude montre que, loin d’être en retard si l’on considère la filière industrielle des produits de santé d’origine biologique et biotechnologique dans sa globalité, la France possède, dans ce domaine, des atouts indiscutables qu’il convient de mettre en valeur. Elle dispose notamment de capacités de production significatives dans le domaine des vaccins, des produits dérivés du sang, des hormones et des produits pour le diagnostic. Cet avantage compétitif doit être exploité pour renforcer l’excellence de l’industrie biologique française, et doit constituer un terreau fertile pour le développement de nouvelles activités de production biotechnologique sur le territoire.

C’est le cas aujourd’hui avec la montée en puissance des investissements en France, à la fois dans les secteurs traditionnels de la biologie industrielle - vaccins en tête – mais aussi dans la production de nouveaux biomédicaments, notamment des anticorps monoclonaux et des protéines recombinantes. Plusieurs groupes pharmaceutiques ont ainsi choisi la France pour implanter leur premier ou principal centre de production biotechnologique. Parallèlement, plusieurs sociétés de biotechnologies françaises se développent dans le domaine de la bioproduction à façon. D’autres acteurs prennent place dans la production de biomédicaments d’avenir en thérapie cellulaire et thérapie génique, prémices d’une médecine nouvelle, personnalisée. Enfin, de nombreux projets à l’étude pour de nouvelles usines ou unités de production pourraient venir compléter prochainement le paysage de la bioproduction en France.

 

Connaissez-vous La page Facebook de la DGE ?

Pour suivre toute l'actualité, cliquez sur le bouton « J'aime »