Accueil du portailSECTEURS-PROFESSIONNELSIndustrieChimie › La France, au croisement de toutes les chimies - 2006

Écouter la page
 
Industrie

La France, au croisement de toutes les chimies - 2006

Une industrie au service du futur

Une longue tradition savante
Science de la structure de la matière et de ses transformations, la chimie passionne les scientifiques français depuis ses débuts. C’est ainsi à Antoine Laurent Lavoisier que l’on doit l’avènement de la chimie moderne à la fin du 18e siècle. Auteur de la première nomenclature chimique, cet illustre chimiste a également percé les mystères de la composition de l’air. Durant la seconde moitié du 19e siècle, Marcellin Berthelot ouvre quant à lui la voie vers la synthèse organique et ses innombrables applications industrielles. Puis en 1913, Paul Sabatier révolutionne l’industrie avec sa théorie de la catalyse, tandis que Marie Curie vient de découvrir la radioactivité. Terre natale ou d’accueil des plus grands chimistes, la France est sans équivoque l’une des grandes patries de la recherche fondamentale et appliquée dans ce domaine.
Et ce n’est pas un hasard si elle compte au total 6 prix Nobel de chimie, dont deux sur les vingt dernières années : en 1987, Jean-Marie Lehn est récompensé pour ses travaux en chimie supramoléculaire, et en 2005, Yves Chauvin reçoit la distinction suprême pour ses découvertes sur la métathèse.

Un tissu industriel solide
À la fois science et industrie, la chimie occupe une place centrale dans le paysage économique français. Deuxième secteur industriel après l’automobile avec 231 400 emplois directs, l’industrie chimique (pharmacie comprise) affichait un chiffre d’affaires global de 95,7 milliards d’euros en 2005. Un résultat qui la classe au 2e rang européen et au 5e rang mondial. Très compétitive au niveau international, elle est la première des industries exportatrices françaises (avec 61 % de ses ventes à l’export) et le 3e exportateur mondial de produits chimiques et  pharmaceutiques.

Notre alliée au quotidien
La chimie est un acteur essentiel de notre qualité de vie. Derrière les progrès considérables enregistrés dans les
domaines de la santé, de l’agriculture, de l’alimentation, des transports ou encore des sports et des loisirs se cache le savoir-faire des chimistes. La chimie est associée, sans qu’on en ait toujours conscience, à tous les aspects de
notre vie. Et tous les secteurs clients de l’industrie chimique sont représentés sur le sol hexagonal. La France accueille aussi toutes les grandes entreprises chimiques mondiales aux côtés de nos grands leaders nationaux tels Arkema, Rhodia, Total Petrochemicals ou Air Liquide, sans oublier l’ensemble de nos 930 PME et quelque 1500 très petites entreprises.

Des innovations très prometteuses

Cet environnement compétitif encourage l’innovation. Pour soutenir sa croissance, supérieure à celle de l’ensemble
des industries manufacturières du pays, la chimie  française investit fortement dans les secteurs d’avenir, comme la chimie durable et les nanomatériaux. Ses dépenses de R&D la placent au-dessus de la moyenne européenne. Et depuis quelques années, un effort général a conduit les pouvoirs publics, les territoires et l’ensemble des acteurs de la filière (entreprises chimiques, partenaires sociaux, organismes de recherche et de formation) à soutenir ce secteur. Illustration la plus parlante : la mise en place de plusieurs pôles de compétitivité centrés sur la chimie. Un Conseil d’orientation stratégique de l’industrie chimique (Cosic) a aussi vu le jour en 2005, réunissant les industriels, les clients de cette industrie et les pouvoirs publics. Son but ? Veiller à la mise en oeuvre des conditions économiques, techniques et sociales qui assureront la compétitivité et le développement de l’industrie chimique en France. Vaste programme qui va permettre à la chimie française de poursuivre sur sa lancée !

 

Connaissez-vous La page Facebook de la DGE ?

Pour suivre toute l'actualité, cliquez sur le bouton « J'aime »