Accueil du portailSECTEURS-PROFESSIONNELSIndustrieTextile, mode et luxeMode et LuxeLa contrefaçon › La contrefaçon dans les domaines de la mode et du luxe

Téléchargez l'appli smartphone
Connaissez-vous l'appli mobile Semaine de l'Industrie ?
Idéale pour géolocaliser les événements, répondre à un quizz, customiser vos photos... Pour smartphone Ios et Androïd
En savoir plus
 
Écouter la page
 

La contrefaçon dans les domaines de la mode et du luxe

La contrefaçon a un impact économique considérable, notamment sur le secteur du luxe

En France, les saisies de contrefaçons ont été multipliées par près de 45 entre 1994 et 2011, passant de 200 000 à 8,9 millions de produits.

Parmi celles-ci, les saisies sur envois postaux (relative à la contrefaçon sur Internet) ont été multipliées par plus de 18 au cours des cinq dernières années, représentant 16% des saisies en 2011 (1,4 millions de produits) contre 2 % en 2004 (200 000 produits).

Les produits contrefaits représentent un manque à gagner de près de 6 milliards d'euros pour l’économie française, les contrefaçons de produits de luxe représentant 50 % de la valeur totale des saisies.

En Europe, les saisies ont été multipliées par deux entre 2009 et 2010 (103 millions d’articles en 2010 pour une valeur de 1,1 milliards d'euros), les contrefaçons de produits de luxe représentant 35% des volumes.

Internet est devenu un canal de diffusion majeur des produits contrefaits

Comme le marché parallèle, la contrefaçon est une contrainte contre laquelle les acteurs du luxe peinent à se prémunir.  Toutefois, les maisons de luxe comme les autorités publiques multiplient les initiatives pour tenter d’enrayer ce phénomène au travers d’actions préventives et répressives ou de partenariats avec les banques et les sites de vente en ligne.

 

 

 

Connaissez-vous La page Facebook de la DGE ?

Pour suivre toute l'actualité, cliquez sur le bouton « J'aime »