Accueil du portailSECTEURS-PROFESSIONNELSIndustrieChimie › Conditions pour l’émergence d’une filière de biocarburants ligno-cellulosiques en France

Mouvement des « gilets jaunes » : accompagnement des entreprises
Mouvement des « gilets jaunes » : accompagnement des entreprises
Voir les mesures d’accompagnement mobilisables par les entreprises; la boite mel dédiée mise à votre disposition, les pages locales des DI(R)ECCTE...
En savoir plus

 

Écouter la page
 

Conditions pour l’émergence d’une filière de biocarburants ligno-cellulosiques en France

du 21/04/2017 au 21/04/2017 (Clos)
Centre de conférences Pierre Mendes France, 139 rue de Bercy, Paris 12

La DGE organise le séminaire "Quelles sont les conditions pour l’émergence d’une filière de biocarburants ligno-cellulosiques en France ?", le 21 avril 2017 au centre de conférences du ministère de l'Economie et des Finances.

Ce séminaire a pour objectif d’identifier les conditions à réunir pour permettre le développement en France d’une activité industrielle de production de biocarburants à partir de ressources ligno-cellulosiques. Il s’inscrit dans le contexte des orientations prises au niveau communautaire, qui visent à favoriser le développement de biocarburants issus de ressources qui ne sont pas en compétition avec l’alimentation humaine, et reprises au niveau national dans la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE).

La France a soutenu le développement d’une industrie des biocarburants dits de première génération avec la mise en place d’un cadre fiscal adapté. Les résultats de cette action sont aujourd’hui patents : la France est le deuxième producteur européen de biodiesel, avec 10 unités de production et 2000 emplois directs, et le premier producteur européen dans la filière éthanol, avec 12 unités et 4500 emplois (directs et indirects) et 470 M€ d’excédent commercial en 2015. En fixant dans la loi de transition énergétique et pour la croissance verte (LTECV) un objectif de 15% d’énergie produite à partir de sources renouvelables dans les transports en 2030, le gouvernement s’est engagé à poursuivre son soutien aux filières des biocarburants.

Aujourd’hui, compte tenu  de l’évolution prochaine du contexte réglementaire, avec la proposition d’une nouvelle directive pour la promotion des énergies renouvelables, il s’agit de favoriser l’émergence en France, dans un délai de 3 à 5 ans, d’une filière de production industrielle de biocarburants ligno-cellulosiques, tout en préservant l’activité de production de biocarburants de première génération.

Cette démarche s’appuie sur les résultats du groupe de travail sur les biocarburants, mis en place dans le cadre de la Nouvelle France industrielles (NFI) et en particulier de la solution « Nouvelles ressources » (qui a pris la suite du plan « chimie verte et biocarburants »). Ce groupe de travail a en particulier établi un scénario de développement des biocarburants avancés qui s’appuie sur les outils industriels existants et limite la décroissance de l’outil de raffinage national.

Ce séminaire sur les biocarburants vise à faire participer l’ensemble des acteurs concernés par le sujet de la production de biocarburants ligno-cellulosiques, qu’il s’agisse de détenteurs de technologiques, de producteurs de biocarburant, de fournisseurs de matières ligno-cellulosiques et d’apporteurs de capitaux. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Connaissez-vous La page Facebook de la DGE ?

Pour suivre toute l'actualité, cliquez sur le bouton « J'aime »