Accueil du portailPolitique industrielle › Réunion ministérielle des « Amis de l’industrie »
Écouter la page
 
Politique industrielle

Réunion ministérielle des « Amis de l’industrie »

Ce vendredi 4 octobre 2019 se tenait à Vienne (Autriche) la réunion ministérielle des "Amis de l'Industrie", une réunion initialement mise en place par la France en 2013. La Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Économie et des Finances a participé à cette réunion aux côtés de la ministre autrichienne du Numérique et de l’Economie. 

Cette rencontre avait pour but de définir des priorités favorables à l'industrie pour la future Commission européenne.

La déclaration des "Amis de l'Industrie"

La réunion des "Amis de l’Industrie" de ce 4 octobre a permis de mettre en avant quatre priorités :

  • Investir dans l’innovation

L'objectif est de créer de bonnes conditions pour assurer la souveraineté économique future de l'industrie. L'intelligence artificielle fait ainsi l'objet d'une attention particulière pour exploiter et partager au mieux les données des entreprises européennes. L'ambition est de limiter le pouvoir de marché excessif des grandes plateformes numériques.

  • Développer les chaînes de valeur en Europe

La déclaration souhaite venir en aide aux industries pour leur permettre d'obtenir un positionnement stratégique notamment grâce à la simplification de la mise en place de grands projets européens. Le projet important d’intérêt européen commun (PIIEC) sur les batteries des véhicules électriques est spécialement visé par cet objectif.

  • Transformer l’industrie pour répondre au défi climatique

Le climat fait également partie des préoccupations. La déclaration émet le souhait du développement des technologies bas-carbones au sein des industries. Elle souhaite également favoriser le recours à l’économie circulaire en Europe. Les fuites de carbone sont au coeur des observations afin de trouver les solutions permettant de lutter contre le phénomène dans le respect des règles de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC). 

  • Renforcer la compétitivité industrielle européenne

La déclaration émet le souhait de nominer un « Chief Trade Enforcement Officer » au sein de la Commission. Elle attend également la mise en place de règles de concurrence modernisées plus proches des enjeux des entreprises du numérique et des entreprises innovantes. Elle souhaite la mise en place d'une politique commerciale ouverte à l'internationale dans le cadre de l'OMC et une meilleure application des principes de réciprocité.

« La déclaration des "Amis de l’industrie" de Vienne est un signal fort envoyé à la nouvelle Commission en faveur d’une politique industrielle européenne ambitieuse qui s’incarne dans des projets concrets. Dans un environnement mondial incertain et de plus en plus concurrentiel, nous devons engager une transformation rapide de notre industrie pour l’adapter aux défis de la concurrence numérique et de la transition écologique. Cela suppose de faire évoluer nos politiques commerciale et concurrentielle en fonction de la réalité des marchés du XXIème siècle et d’unir nos forces pour être à la hauteur de nos compétiteurs américains et chinois en matière d’innovation » a  déclaré Agnès Pannier-Runacher à l’issue de la conférence.

 

 

Connaissez-vous La page Facebook de la DGE ?

Pour suivre toute l'actualité, cliquez sur le bouton « J'aime »