Accueil du portailPRECURSEURS-CHIMIQUES-DROGUESPublications › Le rapport d'activité MNCPC 2017

Écouter la page
 

Le rapport d'activité MNCPC 2017

Pour faire face aux enjeux que posent l’émergence de nouvelles drogues de synthèse et le recours croissant par les organisations criminelles à des précurseurs alternatifs (précurseurs « sur mesure », pré-précurseurs, …), l'activité de la Mission Nationale de Contrôle des Précurseurs Chimiques (MNCPC) s’est articulée autour de deux grands axes :

  • le soutien à l'activité économique et l'accompagnement des opérateurs. En 2017, la MNCPC a délivré 1785 autorisations d'exportation et 155 agréments et enregistrements dans des délais courts afin d'accompagner les entreprises intervenant dans des domaines aussi variés que l'industrie pharmaceutique, la parfumerie, l'industrie aéronautique, l'enseignement et la recherche ou encore le traitement de l'eau.
  • la sensibilisation des acteurs afin de lutter efficacement contre le trafic de stupéfiants. Point cardinal du partenariat avec l'industrie, et recensant 77 transmissions pour 2017, la MNCPC a enregistré un quasi doublement du nombre de déclarations de soupçon transmises par les opérateurs économiques (40 en 2016). L’intérêt de cette déclaration est qu’elle contribue à sécuriser les transactions des opérateurs et le cas échéant de préserver leur réputation dans un contexte de vigilance contre les détournements de produits chimiques à des fins frauduleuses, qu’elles aient trait à la fabrication de stupéfiants comme à la préparation d’actes malveillants.

A cet égard la MNCPC s’est montrée attentive à l’échelle internationale comme à l’échelle européenne afin que soit préservé l’équilibre général qui sous-tend le contrôle des précurseurs chimiques, à savoir accompagner le commerce légitime de substances chimiques et apporter aux forces de contrôle l'information nécessaire pour lutter efficacement contre les trafics.

Tous les détails sur l'activité de la MNCPC sont dans le rapport d'activité.

 

 

 

 

Connaissez-vous La page Facebook de la DGE ?

Pour suivre toute l'actualité, cliquez sur le bouton « J'aime »