Accueil du portailPOLITIQUE-ET-ENJEUXCompétitivitéPolitique industrielleCRP › Signature de la convention de déploiement de Signaux faibles : vers une meilleure anticipation des fragilités des entreprises

Écouter la page
 
Entrepreneuriat

Signature de la convention de déploiement de Signaux faibles : vers une meilleure anticipation des fragilités des entreprises

Identifier le plus en amont possible les difficultés des entreprises afin de mieux les accompagner constitue une orientation prioritaire du gouvernement, portée par le ministre de l’Economie et des Finances dans le cadre du plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises (PACTE).

 

Signaux Faibles repose sur le traitement, par le biais d’algorithmes basés sur des mécanismes d’apprentissage, des données relatives aux entreprises dont disposent les différents services de l’Etat.

Ces résultats sont par la suite partagés dans la plus stricte confidentialité et aux seules fins de détecter d’éventuelles fragilités des entreprises, au sein d’une plateforme numérique collaborative uniquement ouverte aux différents partenaires, à savoir la DGE, la Banque de France, la DGEFP, l’ACOSS.

Ces entreprises se verront alors proposer, par le commissaire aux restructurations et à la prévention des difficultés des entreprises (CRP), les chargés de mission de la Direccte ou les correspondants TPE de la Banque de France, les solutions les plus adaptées à leurs besoins pour consolider leur développement ou leur permettre de rebondir dans les meilleures conditions.

Utiliser l’IA et la Data pour rendre plus efficace l’action publique

Expérimenté depuis 2017 en Bourgogne-Franche-Comté, à l’initiative de la Direccte, Signaux Faibles met l’intelligence artificielle au service des entreprises fragiles en permettant de détecter le risque de défaillance d’une entreprise à 18 mois.

La mise en commun des données d'origines diverses (financières, d'emploi, cotisations sociales) permet à l’algorithme de dessiner le profil statistique des entreprises fragiles.

Une coopération renforcée au service des entreprises

Fort de cette expérimentation, le Directeur général des entreprises (DGE) propose le déploiement national autour d’un schéma partenarial resserré rassemblant la DGE, la Banque de France, la DGEFP, l’ACOSS et la DINSIC et une petite équipe dédiée.

En 2018, 63 détections ont été réalisées par les services de la Direccte de Bourgogne-Franche-Comté et 48 visites ont conduit à une analyse de la situation avec le chef d’entreprise dans les 8 départements de la région.

Un déploiement progressif dans les autres régions

Le déploiement national de Signaux Faibles, qui sera achevé d’ici la fin de l’année, va  permettre de renforcer la performance de l’action publique de prévention et d’accompagnement des entreprises fragilisées, qui se trouve au cœur des missions dévolues au nouveau Service Économique de l'État en Région (SEER) des Direccte.

Les premières régions seront la Nouvelle-Aquitaine, l'Auvergne Rhône Alpes, l'Occitanie et les Hauts-de-France.

La convention de déploiement, signée le 3 avril 2019, apporte un cadre juridique et technique sécurisant la phase de déploiement.

 

 

 

 

 

 

 

Partenaires

Direction générale des entreprises - DGEBanque de France

ACOSS

  DINSIC     Ministère du Travail

 

Connaissez-vous La page Facebook de la DGE ?

Pour suivre toute l'actualité, cliquez sur le bouton « J'aime »