Accueil du portailOBSERVATOIRE-DU-NUMERIQUEMacroéconomie › Poids des TIC dans le PIB
Écouter la page
 

Poids des TIC dans le PIB

La révolution du numérique

L’économie contemporaine est portée par une révolution technologique : la numérisation, qui permet de très forts gains de productivité dans le stockage, le traitement et la transmission d’informations. Elle se traduit par le développement rapide des technologies de l’information et de la communication (TIC).

Le secteur producteur des TIC (industrie, services et commerce de gros) a pris son essor et possède, malgré sa taille limitée, une influence majeure sur le reste de l’économie. L’essentiel de sa production est utilisé sous forme de consommations intermédiaires ou d’investissements, par les autres secteurs de l’économie.

Poids du secteur des TIC dans le PIB

Le secteur des technologies de l’information et de la communication (TIC) est devenu un segment majeur de l’économie des principaux pays industrialisés. Selon une convention internationale fixée par l’OCDE (2008), le secteur des TIC comprend l’ensemble des secteurs suivants :

  • les secteurs producteurs de TIC (fabrication d’ordinateurs et de matériels informatiques, de télévisions, radios, téléphones…) ;
  • les secteurs distributeurs de TIC (commerce de gros de matériels informatiques…) ;
  • les secteurs des services de TIC (télécommunications, services informatiques, services audiovisuels…).

Ainsi, ont été exclus du périmètre des TIC les secteurs de la « fabrication d’équipements de mesure, de vérification, de navigation et de contrôle » et celui de la « fabrication des câbles à fibre optique ».

Part du secteur TIC dans le PIB dans les principaux pays européens en 2015

  Services des TIC Industrie des TIC Secteur des TIC
France 3,63 0,26 3,9
Allemagne 3,77 0,42 4,2
Italie 2,99 0,24 3,23
Royaume-Uni 5,72 0,19 5,9

Source : Eurostat.

 

 

Connaissez-vous La page Facebook de la DGE ?

Pour suivre toute l'actualité, cliquez sur le bouton « J'aime »