Accueil du portailOBSERVATOIRE-DU-NUMERIQUEPublications › Accélérer la mutation numérique des entreprises : un gisement de croissance et de compétitivité pour la France
Écouter la page
 

Accélérer la mutation numérique des entreprises : un gisement de croissance et de compétitivité pour la France

Alors que le basculement de l’économie française dans l’ère numérique produit chaque jour des effets plus sensibles, enrichissant de manière radicale l’expérience client et révolutionnant les organisations, cette étude s’attache à quantifier et à comprendre finement l’incidence du numérique sur la croissance et la compétitivité de notre pays. Elle évalue également la valeur économique potentielle qui résulterait du plein déploiement des technologies numériques auprès des citoyens, des consommateurs, des pouvoirs publics et des entreprises.

Les comparaisons internationales sur lesquelles elle s’appuie font notamment apparaître un paradoxe : en France, alors que les usages numériques sont largement répandus chez les consommateurs, ils tardent à s’imposer dans les entreprises. Selon l’enquête menée auprès de 500 entreprises, quatre raisons principales expliquent cette situation : des difficultés organisationnelles, un déficit de talents numériques, des marges financières plus serrées que dans d’autres pays, ainsi qu’un manque d’implication visible des dirigeants.

Pourtant, le potentiel de valeur en jeu est considérable, à la fois pour les entreprises et pour l'économie française dans son ensemble. D’ici 2020, la France pourrait accroître la part du numérique dans son PIB de 100 milliards d’euros par an, à condition que les entreprises accélèrent nettement leur transformation numérique. Plus largement, l’impact potentiel des technologies numériques disruptives (cloud computing, impression 3D, internet des objets, Big Data…) s’élève à près de 1 000 milliards d’euros en France d’ici à 2025, en prenant en compte la création de valeur ajoutée et le surplus de valeur dont bénéficient les consommateurs.

Saisir ce potentiel nécessite un environnement socio-économique propice à la mutation numérique. Tous les acteurs (gouvernement, grandes entreprises, acteurs de l’éducation, employeurs et salariés) peuvent contribuer à cette évolution cruciale en appui sur deux piliers : d'une part, une amélioration générale de l’environnement des affaires et d'autre part, la mise en place d'initiatives décisives en faveur du numérique.

 

Connaissez-vous La page Facebook de la DGE ?

Pour suivre toute l'actualité, cliquez sur le bouton « J'aime »