Les pôles de compétitivité

Compétitivité

Un pôle de compétitivité rassemble, sur un territoire bien identifié et sur une thématique ciblée, des entreprises, petites et grandes, des laboratoires de recherche et des établissements de formation. Les pouvoirs publics nationaux et régionaux sont étroitement associés à cette dynamique.


Qu’est-ce qu’un pôle ?

La politique des pôles de compétitivité a été initiée en 2004 pour mobiliser les facteurs clefs de la compétitivité, au premier rang desquels figure la capacité d'innovation, et pour développer la croissance et l'emploi sur les marchés porteurs.

Un pôle de compétitivité rassemble sur un territoire bien identifié et sur une thématique ciblée, des entreprises, petites et grandes, des laboratoires de recherche et des établissements de formation. Les pouvoirs publics nationaux et régionaux sont étroitement associés à cette dynamique. Les forces en présence au sein d’un pôle de compétitivité sont multiples. Toutes sont nécessaires à l’essor d’écosystèmes dynamiques et créateurs de richesse.

Un pôle de compétitivité a vocation à soutenir l'innovation. Il favorise le développement de projets collaboratifs de recherche et développement (R&D) particulièrement innovants. Il accompagne également le développement et la croissance de ses entreprises membres grâce notamment à la valorisation et à la mise sur le marché de nouveaux produits, services ou procédés issus des résultats des projets de recherche. En permettant aux entreprises impliquées de prendre une position de premier plan sur leurs marchés en France, en Europe et à l’international, les pôles de compétitivités sont des moteurs de croissance et d’emplois.

Un pôle de compétitivité repose sur un ancrage territorial fort tout en s’appuyant sur les structures existantes (tissu industriel, campus, infrastructures collectives, etc.). 


Quelques chiffres

  • 54 pôles de compétitivité membres
  • 2000 laboratoires et Établissements d'enseignement supérieur
  • 10000 entreprises innovantes
  • 2000 projets d’innovation accompagnés
  • 7,5 milliards d'euros investis dans des projets d’innovation
  • 2,5 euros privés investis pour 1 euro public


Les actions des pôles

L'écosystème des pôles contribue à favoriser l’innovation et à générer la croissance.

Les pôles interagissent avec les différents acteurs de cet écosystème (parmi lesquels figurent les acteurs issus du Programme d’Investissements d’Avenir, les agences régionales de l'innovation ou de développement, les incubateurs publics et privés, les réseaux consulaires, les clusters régionaux et étrangers), dans une logique de co-construction de conditions propices à l’innovation.

L’objectif pour les pôles consiste notamment à nouer avec ces acteurs des partenariats croisés autour des projets de R&D collaboratifs et à enrichir leur offre à destination des entreprises.

En plus de 15 ans, chaque pôle a constitué un écosystème riche et divers rassemblant grands groupes, PME et centres de recherche et de formation.

Les pôles représentent notamment plus de 10000 PME et jouent un rôle majeur pour leur intégration aux processus d’innovation nationaux et européens.

Les pôles sont pour la plupart constitués en association et rassemblent des centaines d’adhérents.

Une des missions centrales des pôles de compétitivité est la promotion de la recherche collaborative.

Les pôles accompagnent les projets d’innovation depuis l’idée jusqu’à l’accès au marché et jouent notamment un rôle important dans la constitution des consortia.

Les pôles délivrent un label reconnu en s’appuyant sur des comités d’experts.

En savoir plus sur le label

Depuis leur création, les pôles sont actifs à l’Europe. Cette mobilisation des pôles à l’échelle européenne est devenue une priorité avec la phase 4 et vise à insérer leurs membres dans les projets européens.

Les pôles sont aujourd’hui reconnus comme des clusters de haut niveau et sont performants dans les appels à projets qui leurs sont dédiés.

Ils jouent également un rôle majeur dans l’accompagnement des acteurs français dans les projets européens.

Aujourd’hui tous les pôles ont une équipe dédiée à l’Europe.

Les pôles sont le fruit d’une politique publique s’appuyant sur une bonne articulation nationale et régionale. 

Ils sont les interlocuteurs privilégiés :

  • de l’Etat avec un label national répondant à des critères d’exigences ambitieux et renouvelés tous les 4 ans.
  • des Régions et des acteurs territoriaux avec un fort ancrage local et un rôle majeur dans le déploiement de la politique d’innovation régionale.

Protéger et valoriser les innovations pour améliorer la compétitivité des entreprises des pôles est une priorité.

Les pôles jouent un rôle important dans la diffusion de la culture de la propriété intellectuelle et de la protection.

C’est dans cet esprit qu’une convention a notamment été signée en 2020 entre l’AFPC (Association nationale des Pôles de Compétitivité) et l’INPI.

Télécharger le communiqué de presse conjoint

Les pôles sont actifs depuis une dizaine d’années sur le financement privé et la levée de fonds. Ainsi les pôles ont attribué plus de 370 labels EIP pour plus de 150 levées de fonds réalisées (+ de 380 M€ levés).

En 2021, le label EIP est devenu le label hi France en partenariat avec France Angels et France Invest. Ils contribuent à identifier des pépites mais aussi des entreprises plus matures dans tous les secteurs couverts par les pôles et à les faire évoluer.

En savoir plus sur le label hi France

La bonne gestion des compétences est importante pour favoriser le développement de l’innovation et la croissance des entreprises.

L’objectif d’un pôle est de renforcer la compétitivité de ses membres, de développer la croissance et de soutenir l’emploi sur les marchés relatifs à ses domaines stratégiques, sources de création de valeur. Ainsi, les entreprises des pôles sont des lieux de mobilisation et de production de compétences nécessaires aux projets de recherche et de développement (R&D) collaboratifs et à la mise au point de nouveaux produits ou services innovants.

Afin d’accompagner leurs entreprises dans une démarche d’adaptation et de développement de nouvelles compétences, de nombreux pôles de compétitivité ont cartographié les besoins en compétences actuels et futurs de leurs membres. Parallèlement, ils ont recensé les offres de formation disponibles sur leur territoire pour mettre en regard l’offre et la demande.   

Dans le cadre de l’avènement de l’économie de la connaissance, l’intelligence économique est plus que jamais un facteur majeur de développement et de renforcement de la compétitivité des acteurs économiques, et notamment des pôles de compétitivité et de leurs membres.

L’intelligence économique apporte des réponses aux besoins des pôles de compétitivité dans leurs démarches de développement, d’innovation et de renforcement de leur position. L’acquisition d’informations stratégiques, l’anticipation, la protection du patrimoine technologique, le suivi des évolutions réglementaires et normatives, technologiques, scientifiques et industrielles permettent à un pôle de se positionner par rapport à son environnement concurrentiel, d’identifier les pôles partenaires, complémentaires ou concurrents, et de se développer à l’international (via des partenariats technologiques par exemple). 

Par nature, les pôles de compétitivité sont des acteurs clés pour la mise en place de démarches d’intelligence économique car ils sont à l’origine de la production et de la circulation d’une grande masse d’informations souvent à forte valeur ajoutée, qui ne peut être diffusée sans contrôle.

Vitrines de la technologie française, les pôles de compétitivité peuvent susciter des convoitises chez des concurrents étrangers, et il est indispensable que la gestion de leurs flux d’informations soit assurée dans de bonnes conditions de sécurité : règles de classification de l’information, utilisation de plateformes numériques sécurisées d’échanges d’informations, garantie des modalités de stockage.

Les pôles de compétitivité sont actifs depuis leur création sur le volet international. Ainsi de nombreuses initiatives ont été menées pour la  promotion  des  pôles  de  compétitivité  à  l’international  comme  l’organisation  de  missions  à  l’étranger ou encore par la mise en place des partenariats technologiques avec des clusters étrangers.

Les pôles mènent également de nombreuses actions auprès de leurs membres,  notamment les PME, pour les aider, dans  un  contexte  de  forte  concurrence, à atteindre de  nouveaux  marchés  à  l’international.   Des pavillons partagés sur des salons, des missions thématiques ou encore la mise en place d’antennes à l’étranger sont organisés par les pôles.

Par ailleurs les pôles échangent et s’appuient sur tous les acteurs de l’international (Business France, CCI international, CCF, acteurs régionaux, etc.) pour réaliser et optimiser leurs actions. Ils sont un des acteurs de « Team France Export ».


 La politique nationale

Initiée en 2004, la politique des pôles de compétitivité est l’un des piliers de la politique nationale d’innovation, en particulier au bénéfice des PME.


La politique européenne

Les clusters sont représentés partout en Europe et ont démontré leur capacité de résilience pendant les crises économiques.


Les financements

La politique nationale vise à la compétitivité française dans les produits d'avenir, en France et à l'international. Les nouveaux projets de R&D soutenus devront s’inscrire dans cette orientation.


L'écosystème d'innovation

Les pôles interagissent avec les différents acteurs de l'écosystème d'innovation dans une logique de co-construction de conditions propices à l’innovation.


L'annuaire des pôles

Présentation et coordonnées des 54 pôles de compétitivité labellisés.

Contact

Un seul fichier.
Limité à 10 Mo.
Types autorisés : gif jpg png bmp eps tif pict psd txt rtf html odf pdf doc docx ppt pptx xls xlsx xml avi mov mp3 ogg wav bz2 dmg gz jar rar sit svg tar zip.

Mis à jour le 02/07/2021

Partager