Étude sur les textiles techniques - 2006

DGE / SG
Les enjeux de la filière des textiles techniques touchent des entreprises très variées en tailles et en spécialités.

Afin de mettre en place des actions dédiées et convergentes pour assurer le développement de la filière française, la Direction Générale des Entreprises du ministère de l’économie, des finances et de l’industrie a souhaité disposer d’une analyse stratégique prospective.

Les enjeux de la filière des textiles techniques touchent des entreprises très variées en tailles et en spécialités. Afin de mettre en place des actions dédiées et convergentes pour assurer le développement de la filière française, la Direction Générale des Entreprises du ministère de l’économie, des finances et de l’industrie a souhaité disposer
d’une analyse stratégique prospective.

Les « textiles techniques » apparaissent moins comme un secteur d’activité déterminé que comme une extension et une diversification du secteur textile traditionnel. Cette diversification est née au début du siècle dernier avec les progrès de la science et l’apparition de nouvelles générations de fibres textiles, elle s’est considérablement accélérée dans la seconde moitié du 20e siècle. Les « textiles techniques » sont le fruit d’innovations variées portant sur les matériaux, les procédés de fabrication et les produits eux-mêmes. Leur vaste champ d’applications rend ces textiles difficilement visibles, ils sont le plus souvent intégrés à d’autres matériaux et employés comme semi-produits au sein d’autres secteurs d’activités. Ce caractère diffus, divers et récent entraîne une identification délicate de ce secteur des textiles techniques. Peu de données statistiques sont directement disponibles.

Un Textile Technique peut se définir comme tout produit ou matériau textile dont les performances techniques et les propriétés fonctionnelles prévalent sur les caractéristiques esthétiques ou décoratives. L'industrie des textiles techniques recouvre ainsi l’ensemble des entreprises fabricant ou traitant les textiles qui sont prévus pour des usages finaux techniques, et les textiles conçus par une technologie textile spécifique, et ce, depuis la réalisation des fibres (naturelles ou chimiques) jusqu’aux dernières étapes de l’ennoblissement (enduction, imperméabilisation ou stratification) d'une étoffe tissée ou non tissée.

 

 

Mis à jour le 13/12/2019

Partager