Donnez votre avis sur le Site

Les chambres de commerce et d'industrie

Les chambres de commerce et d'industrie (CCI) sont des établissements publics de l'Etat, dirigés par des chefs d’entreprises élus.

Les chambres de commerce et d'industrie (CCI) représentent les intérêts de l’industrie, du commerce et des services auprès des pouvoirs publics et des autorités étrangères. Ce sont des établissements publics de l'Etat, mais administrés par des dirigeants d’entreprises élus par leurs pairs.

Lors du dernier renouvellement général des CCI, qui a eu lieu du 27 octobre au 9 novembre 2021, plus de 3,7 millions de chefs d’entreprises étaient appelés à désigner les 4 351 futurs dirigeants des 116 établissements du réseau

Le réseau des chambres de commerce et d’industrie

Le réseau des CCI comprend 100 établissements publics.

Il se compose de :

  • CCI France, la tête de réseau, qui représente l’ensemble du réseau auprès des pouvoirs publics et assure son animation ;
  • 18 CCI de région (dont celles des 5 départements ou régions d’outre-mer),
  • 81 CCI territoriales, dont le ressort géographique correspond généralement au périmètre du département ;
  • 16 CCI locales ou assimilées, sans personnalité morale, rattachées aux CCI de région.

Les 6 CCI des collectivités d’outre-mer et de Nouvelle-Calédonie sont des établissements publics des collectivités d’outre-mer, et non de l’Etat, à l’exception de la chambre interprofessionnelle de Saint Pierre-et-Miquelon.

Les CCI emploient environ 14 000 collaborateurs, dont près de 10 000 agents publics sous statut et 4 000 collaborateurs de droit privé.

Les  chambres de commerce et d'industrie, des acteurs essentiels du développement économique

Les missions des CCI sont décrites à l’article L. 710-1 du code de commerce, qui prévoit qu’au-delà de leur rôle historique et traditionnel de représentation des intérêts de leurs membres, le réseau des CCI contribue au développement économique et à l’attractivité des territoires, ainsi qu’au soutien des entreprises et de leurs associations en assurant toutes actions de service public ou d’intérêt général directement utiles à leur mission statutaire principale.

Les missions des établissements du réseau des CCI, en pratique, sont diversifiées et variables d'une chambre à l’autre.

Parmi ces missions figurent :

  • les missions d’information et d’accompagnement :
    • les CCI disposent de 234 espaces « entreprendre en France », de divers sites internet d'information et de documentation et de personnels spécialisés, dont 1 000 conseillers au commerce, 600 conseillers à l'industrie, à l’innovation et à l’intelligence économique, 400 conseillers en développement international, 250 conseillers au tourisme, 200 conseillers en développement durable, 250 conseillers aux services aux entreprises et aux services à la personne ;
    • les centres de formalités des entreprises traitent chaque année plus de 900 000 formalités et démarches liées à la vie de l'entreprise. Un million de formalités internationales sont effectuées auprès des CCI ;
  • l’accompagnement des entreprises à l’international, en partenariat avec Business France, Bpifrance et les régions, dans le cadre de la Team France Export, ainsi qu’avec 115 chambres françaises de commerce et d’industrie à l’étranger, associations d’entrepreneurs à but non lucratif, présentes dans 85 pays ;
  • la formation : le réseau des CCI est le deuxième formateur après l'État. Les formations dispensées par les chambres concernent autant la formation initiale (du niveau CAP-BEP au niveau BAC+5 et plus), que la formation continue. Les CCI délivrent chaque année 250 titres et diplômes. Le dispositif de formation mobilise 31 000 formateurs et un budget d’1 milliard d’euros. Il permet de former chaque année 500 000 personnes, dont plus de 80 000 élèves, dans 142 centres de formation d’apprentis (CFA) et 100 000 étudiants dans 150 écoles supérieures, avec un taux moyen de placement à 6 mois de 85 % ;
  • l’aménagement du territoire et la gestion d’équipements ou d’infrastructures : les CCI sont gestionnaires de 65 plateformes aéroportuaires, 152 ports, 2 ponts (Normandie et Tancarville), de plates-formes multimodales, de complexes routiers, d’entrepôts, de palais des congrès et de parcs d'exposition. Elles jouent un  rôle de premier plan dans le domaine de l’aménagement et du développement des territoires.

Mis à jour le 09/12/2021

Partager