1er Rapport de la Commission de Concertation du Commerce

Le premier rapport d'activité de la Commission de concertation du commerce (3C).

Installée en avril 2016, la Commission de concertation du commerce (3C) a permis d’engager une réflexion et un dialogue entre les diverses composantes du commerce en France. Cette instance de concertation a été créée pour anticiper et répondre à la reconfiguration de l’offre commerciale et pour mobiliser les parties prenantes sur les causes de ce phénomène et les solutions à construire pour l’avenir du commerce.

La confrontation et le partage de diagnostics, ainsi que l’esquisse de propositions substantielles ont marqué les premiers travaux conduits au sein des différentes sections thématiques de la 3C. En effet, toutes les formes du commerce sont confrontées à des changements profonds et durables des modes de consommation, en particulier l’augmentation du taux de vacance commerciale dans les villes moyennes et le développement du commerce électronique.

La Commission a également pour objectif de trouver les voies et les moyens permettant d’assurer une meilleure adéquation entre l’offre et la demande d’emplois dans le secteur du commerce. Plus largement, elle a vocation à accompagner les acteurs du commerce dans leurs interactions, ainsi que dans l’intégration de nouvelles préoccupations sociales et environnementales à leurs stratégies de développement.

Les réflexions et les débats de la Commission ont déjà produit des premiers résultats fructueux au sein de sections thématiques et de groupes de travail. Le premier rapport de la 3C reflète ces travaux conduits en à peine une année.

Les axes de réflexion et les actions proposés s’attachent notamment à :

  • promouvoir la transformation numérique, en particulier dans les TPE et PME ;
  • anticiper et accompagner les mutations des métiers de la vente dans le secteur du commerce ;
  • encourager le développement de la responsabilité sociétale dans les entreprises, y compris les TPE et PME ;
  • améliorer la coordination des acteurs du centre-ville : élus, commerçants, réseaux consulaires, et se doter d’un outil d’observation ad hoc.


Télécharger

Mots clés

Mis à jour le 13/12/2019

Partager