Stratégie d’accélération cybersécurité

10/02/2021

Cybersécurité Gettyimages - JuSun

Le Gouvernement a pour ambition de soutenir la filière nationale de la cybersécurité et de renforcer la souveraineté et l’innovation française en la matière.

A l’horizon 2025, l’objectif assigné à cette stratégie est l’atteinte d’un chiffre d’affaires de 25 Md€ pour la filière (soit un triplement du chiffre d’affaires actuel), le doublement des emplois dans le secteur en passant de 37 000 à 75  000 emplois et l’émergence de trois licornes françaises en cybersécurité.

Le numérique est aujourd’hui présent dans tous les pans de la vie des Français. Support de nombreuses innovations qui bénéficient à chacun, il induit aussi des risques en matière de sécurité et de souveraineté économique. En outre, le développement du télétravail durant la crise sanitaire a contribué à rendre plus ténue la frontière entre les outils informatiques professionnels et personnels, renforçant d’autant la vulnérabilité des systèmes. Dans ce cadre, le gouvernement a souhaité, via la stratégie d’accélération cyber, accompagner le développement de la filière française de la cybersécurité. A ce titre, cette stratégie visera à faire émerger des champions français de la cybersécurité, tant pour accompagner le développement d’une filière au potentiel économique important, que pour garantir à notre pays la maitrise des technologies essentielles à la garantie de sa souveraineté.

La cybersécurité, qu’est-ce que c’est ?

La cybersécurité est la capacité à protéger les données et les services proposés dans l’espace numérique contre des attaques susceptibles d’en compromettre la disponibilité, l’intégrité ou la confidentialité.

Elle comprend trois enjeux principaux :

  • Un enjeu de confiance : les utilisateurs doivent pouvoir bénéficier des possibilités offertes par le numérique sans craindre pour la sécurité de leurs données, pour la disponibilité des services dont ils dépendent ou encore pour leur intégrité physique ;
  • Un enjeu économique : la compétitivité de nos entreprises repose de plus en plus sur leur maitrise des outils numériques. Ainsi, la capacité à se protéger face aux attaques informatiques est un enjeu vital tant pour garantir leur croissance, que pour conserver la confiance de leurs clients. Par ailleurs, la filière de cybersécurité est un secteur au potentiel économique important et pourvoyeur d’emplois ;
  • Un enjeu de souveraineté : la France doit préserver son autonomie d'action et disposer de compétences scientifiques, techniques et opérationnelles, mais également de capacités industrielles propres pour faire face aux défis du futur.

Une stratégie nationale, cinq priorités :

La stratégie d’accélération cyber a été construite en pleine collaboration entre les administrations compétentes sur les sujets cyber et les acteurs de l’écosystème (industriels, organismes de recherche, collectivités…). Elle se décline selon cinq axes :

  1. Développer des solutions souveraines et innovantes de cybersécurité ;
  2. Renforcer les liens et synergies entre les acteurs de la filière ;
  3. Soutenir la demande (individus, entreprises, collectivités et Etat), notamment en sensibilisant mieux tout en faisant la promotion des offres nationales ;
  4. Former plus de jeunes et professionnels aux métiers de la cybersécurité, fortement en déséquilibre ;
  5. Soutien en fonds propres.

Au total, 1 039 M€ sont prévus pour financer la stratégie d’accélération cybersécurité, dont plus de 700 M€ d’argent public.

Ces cinq axes s’articulent avec le travail de régulation mené par la CNIL qui veille au respect du cadre réglementaire national et européen visant la protection et le bon usage des données personnelles, notamment par l’application de la loi « informatique et libertés » et du RGPD.


Synthèse des montants de la stratégie nationale cyber*

Synthèse des montants de la stratégie nationale cybersécurité
En M€ Développer des solutions souveraines Renforcer les synergies Soutenir l'adoption de solutions cyber Soutien en fonds propres Total
Part publique 290 74 156 200** 720
Part privée 225 74 20 n.a. > 319
Financement 515 148 176 200 > 1039

*nouveaux crédits hors militaires et formation

**Montants prévisionnels


Des actions concrètes durant les années 2021 et 2022


Appel à projets (AAP) visant à soutenir le développement de briques technologiques critiques (2021/2022)

La stratégie d’accélération cyber prévoit de consacrer un total de 400 M€, dont 200 M€ de financements publics, pour des projets de recherche et développement cofinancés avec les acteurs privés de la cybersécurité. Les thématiques visées seront dévoilées progressivement, les levées de dossiers afférentes étant prévues tout au long des années 2021 et 2022.

Lancement des programmes et équipements prioritaires de recherche (PEPR)

Co-pilotés par le CNRS, l’INRIA et le CEA, ils ont vocation à financer la recherche amont et à soutenir l’excellence scientifique française.

Soutien aux projets du Campus Cyber (2021/2022)

Le Campus Cyber constituera à partir du 4ème trimestre 2021 le lieu totem de la cybersécurité en France. La stratégie d’accélération cyber prévoit 100 M€, dont 50 M€ de financements publics issus du 4ème Programme d’Investissement d’Avenir (PIA4), pour des projets collaboratifs entre les membres du Campus.

Appel à manifestation d’intérêt (AMI) « Sécuriser les territoires » (lancé le 18/03/2021), puis appel à projets (AAP) (2021)

La stratégie d’accélération cyber prévoit de soutenir la mise en place de démonstrateurs de cybersécurité visant une collectivité locale, un ou plusieurs établissements de santé et un port. Ouvert du 18/03/21 au 16/06/21, l’AMI vise à sélectionner les structures qui accueilleront les démonstrateurs. Les AAP sélectionneront les entreprises qui les développeront. 40 M€, dont 20 M€ de financements publics du PIA4, sont dédiés à ce projet.

Le dossier de candidature de l’AMI est téléchargeable ici.


Renforcement du niveau de sécurité de l’Etat (2021/2022)

La stratégie d’accélération a prévu d’attribuer à l’Anssi (Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information) un budget complémentaire de 136 M€ destiné à renforcer la cybersécurité des organismes critiques de la sphère étatique. Le pilotage est assuré par l'Anssi.

Pour en savoir plus : https://www.ssi.gouv.fr/FranceRelance

Mise en place d’une journée « autonomie et sécurité numérique » (2021)

Cet événement est destiné à mettre en relation des acheteurs publics et des directeurs de la sécurité de l’information d’organismes publics avec des PME et des startups françaises du secteur de la cybersécurité. Il permettra de mieux faire connaitre aux premiers les solutions proposées par les seconds.

Mise en place d’un « observatoire des métiers et des qualifications de la sécurité du numérique » (2021/2022)

Cet observatoire analysera les besoins en compétences et l’adéquation avec les formations existantes pour le secteur de la cybersécurité.

Conclusion du Grand Défi cyber, soutenu par le PIA4

  • AMI pour la création d’un startup studio spécialisé en cybersécurité pour aider à la création de startups cyber et amener des financements dès l’amorçage ;
  • Plusieurs AAP pour la mutualisation et la valorisation des données d’intérêt cyber ;
  • Lancement de la tranche 2 des axes verticaux du Grand Défi.


Coordinateur national cybersécurité

William LECAT

strategie.cyber[ @ ]pm.gouv.fr.

Mis à jour le 19/03/2021

Partager