Stratégie d’accélération sur la 5G et les réseaux du futur

26/01/2021

Danil Melekhin - iStock

Le Gouvernement a pour objectif de développer des solutions souveraines sur les réseaux télécoms (souveraineté technologique) et à obtenir une maîtrise de bout en bout de ces solutions (souveraineté d’exploitation).

Dans le cadre du 4ème programme d’investissements d’avenir, la 5G et les futures technologies de réseaux de télécommunications font partie des marchés identifiés comme prioritaires, à fort potentiel de croissance et répondant à des enjeux sociétaux majeurs. Une stratégie d’accélération est en cours d’élaboration, sous le pilotage de la direction générale des entreprises et en lien avec toutes les administrations compétentes sur le sujet, afin d’identifier les chantiers prioritaires à mettre en œuvre.

La 5G, qu’est-ce que c’est ?

La 5G offre un saut de performance technologique, en termes de débit, de rapidité et de connectivité par rapport aux précédentes générations de réseaux : débit jusqu’à 10 supérieur à la 4G, délai de transmission divisé par 10 et fiabilité accrue, connexion plus stable même en mobilité, et capacité à connecter simultanément de très nombreux objets.

Ces performances ouvrent la voie à de nombreux usages innovants dans des secteurs variés de l’économie, notamment pour l’industrie (la maintenance préventive, la fabrication de haute précision, le suivi logistique d’un très grand nombre d’articles, la multiplication des capteurs), la santé (opérations à distance en temps réel), l’automobile (communications ultra-fiables à très faible latence pour les véhicules connectés et autonomes) ou les médias (réalité virtuelle en 3D à 360°).

Dans la dynamique de France Relance, le soutien à l’intégration de la 5G représente une véritable opportunité pour l’industrie française et sa compétitivité.

Une stratégie nationale, 4 priorités

La stratégie d’accélération sur la 5G et les futures technologies de réseaux de télécommunications a vocation à développer des solutions souveraines sur les réseaux télécoms (souveraineté technologique) et à obtenir une maîtrise de bout en bout de ces solutions (souveraineté d’exploitation). Elle doit accompagner le développement des usages 5G au profit des territoires et de l’industrie, soutenir l’offre française, la R&D télécom, et la formation sur les technologies de réseaux de télécommunications. 4 axes prioritaires sont ainsi identifiés :

  • Contribuer à la compétitivité de l’économie française en développant les usages 5G au profit des territoires et de l’industrie (volet demande)
  • Constituer une offre française souveraine sur les réseaux télécoms à horizon 2022-2023, notamment sur le réseau d’accès, le cœur de réseau, les solutions 5G NTN et la cybersécurité (volet offre)
  • Mettre en œuvre une feuille de route R&D ambitieuse sur les futures technologies de réseaux (au-delà de la 5G, 6G) (volet R&D)
  • Renforcer l’offre de formation sur les futurs réseaux télécoms, et attirer les talents étrangers en France (volet formation)

Consultation des acteurs sur le contenu de la stratégie d’accélération

Les orientations de cette stratégie d’accélération sont soumises à une consultation de l’écosystème, comme annoncé par le Premier ministre à l’issue du conseil interministériel de l’innovation du 8 janvier 2021[1]. L’ensemble des parties-prenantes (industriels, acteurs de la recherche, fédérations professionnelles, collectivités territoriales, associations, particuliers….) est invité à s’exprimer sur les axes prioritaires de la stratégie d’accélération via le formulaire accessible au lien ci-dessous. Les retours de cette consultation permettront de nourrir les travaux d’identification des actions prioritaires à mettre en œuvre dans le cadre de la stratégie.


Appel à manifestation d'intérêt

Cet appel à manifestation d’intérêt vise à identifier sur le territoire français les projets concrets qui pourraient être portés par des acteurs français et soutenus dans le cadre de la stratégie d’accélération sur la 5G et les futures technologies de réseaux de télécommunications. Ces projets permettront à l’Etat de disposer d’une vision précise des initiatives et du potentiel d’investissement sur la 5G et les futures technologies de réseaux, afin de configurer au mieux les dispositifs de soutien nationaux pour les cinq années à venir.

Ces projets pourront notamment porter, sans s’y limiter, sur le développement de cas d’usages de la 5G, le développement de briques technologiques souveraines pour les réseaux télécoms ou des travaux de R&D sur la 5G/6G.

Mis à jour le 11/03/2021

Partager