Première réunion du Conseil national de l'hydrogène

25/02/2021

Hydrogène

La ministre de la Transition écologique, le ministre de l'Economie, des Finances et de la Relance et la ministre déléguée en charge de l'Industrie se sont réunis le jeudi 25 février 2021 à Albi lors de la première réunion du Conseil national de l'hydrogène (CNH).

Cette réunion du CNH a permis de faire un premier bilan de la mise en application de la stratégie nationale pour le développement de l'hydrogène décarboné. Mise en place en septembre 2020, dans le cadre de France Relance et des Investissements d'Avenir, la stratégie pour le développement d'un hydrogène décarboné positionne la France en leader du domaine.

En effet, elle se positionne favorablement dans le développement de la production de l'hydrogène renouvelable et bas carbone. Outre des objectifs sont clairs et un dispositif de pilotage et de suivi de la stratégie adapté, elle a su mobiliser les moyens financiers adéquats pour mener à bien son objectif.

Un premier bilan pour le CNH

  • La stratégie pour le développement d'un hydrogène décarboné : vecteur de dynamisme industriel

La mise en place de la stratégie dynamise fortement l'industrie. De nombreux projets ont été, en effet, mis en place : projets de R&D et d'intégration de technologies hydrogène, soutien à la filière aéronautique ou ferroviaire, soutien à la production par électrolyse et la mobilité hydrogène... D'autres projets sont en cours de développement.

  • Une bonne maîtrise des technologies clés

Cette réunion a permis de mettre en lumière la bonne maîtrise des technologies clés par la France. La cartographie éditée le CNH met en lumière la capacité de la France à acquérir rapidement les technologies nécessaires à sa souveraineté industrielle dans le secteur de l'hydrogène.

  • Une volonté de renforcement des compétences et de la chaine de valeur française

Un travail actuel consiste à identifier les différents contributeurs capables de développer des technologies, équipements, logiciels et application nécessaires au renforcement de la chaine de valeur française.

  • Développement des formations

Face au développement industriel induit par la filière hydrogène, la question des emplois doit être traitée. C'est pour cette raison qu'un référentiel est en cours d'élaboration pour lister les métiers et compétences nécessaires à la filière.

D'autre part, pour répondre aux besoins d'emplois de la filière hydrogène, des initiatives se mettent en place pour proposer les formations nécessaires. C'est le cas de la "Symbio Hydrogen Academy" qui vie à former 300 personnes par an dans la région de Lyon ou la "H2 Académie" qui vise à former des étudiants en BTS, près du Havre.


Le prochain rendez-vous du CNH

Le Conseil national de l'hydrogène se réunira régulièrement pour faire le point sur sa stratégie. La prochaine réunion se tiendra d'ici l'été 2021.

Les points suivants devraient être abordés :

  • les enjeux de réglementation et de normalisation lié à l'hydrogène décarboné
  • les projets et partenariats à mettre en oeuvre pour développer les technologies françaises
  • le soutien à la production de l'hydrogène renouvelable et décarboné
  • les infrastructures de transport et de distribution


Quelques chiffres

27 projets R&D et d'intégration de technologies hydrogène soutenus :

  • 212 M€ d'investissement total
  • 37 M€ d'investissement public

60 M€ en soutien à la filière aéronautique

300 M€ investis pour acquérir 14 trains hydrogène

8 Md€ de soutien pour la production d'électrolyseurs et la décarbonation de l'industrie lourde, et la production d'équipements de mobilité.

7 projets soutenus pour la production par électrolyse et la mobilité hydrogène à hauteur de 136 M€

75 métiers identifiés pour la filière hydrogène

Liens et téléchargements

télécharger
Le communiqué de presse

(PDF, 1.26 Mo)

Mis à jour le 25/02/2021

Partager