Plan de soutien à la filière aéronautique : discours du Ministre

10/06/2020

Aapsky
La France, pas plus que l'Europe, n'avait à s'inquiéter, jusqu'ici, de la croissance de son industrie aéronautique. Mais la situation sanitaire actuelle a mis fin à cette croissance florissante.

La fermeture des aéroports et un trafic aérien réduit ont eu un impact fort sur les commandes d'avions et, par extension, sur l'Industrie aéronautique française. L'emploi du secteur est lui aussi très perturbé. Un retour à la normale, quant-à-lui, mettra du temps à venir.

Le ministre de l'Economie et des Finances a présenté ce mardi 9 juin le plan de soutien à la filière aéronautique. Il s'articule autour de 3 volets principaux pour favoriser la compétitivité de l'industrie aéronautique et son implication dans une industrie "décarbonée".

Sauver les emplois

Des aides seront apportées aux 4 entreprises (Airbus, Safran, Thalès, Dassault) qui se sont engagées à préserver au maximum les emplois de ses filières en France :

  • reporter le remboursements de leurs crédits à l'export de 12 mois,
  • assouplissement des modalités de remboursement des nouveaux achats d’avions Airbus. Les compagnies pourront attendre jusqu’à 18 mois avant de commencer à rembourser leur crédit à l’export au lieu des 6 mois habituels,
  • éviter les licenciements en autorisant l’activité partielle de longue durée et, ainsi, éviter le départ d'employé hautement qualifiés.

Transformation des PME

Deux fonds sont mis en place pour aider les PME et ETI françaises dans leur activité de construction d'avions civils, avions militaires et hélicoptères :

  • fonds d’investissement en fonds propres (dès juillet),
  • fonds d’accompagnement pour la numérisation, la robotisation et la diversification des entreprises du secteur.

Décarbonation

La plan de relance est l'occasion d'accélérer la décarbonation de l’industrie aéronautique française. L'objectif est d'être en capacité de construire un avion neutre en carbone en 2035 au lieu de 2050.

Les aides proposées pour y parvenir permettront de :

  • développer des technologies de réduction de la consommation de carburant,
  • développer des technologies d’électrification des appareils,
  • mettre en place des expérimentations de carburants neutres en carbone,
  • garantir l’emploi des ingénieurs hautement qualifiés, qui font l'avenir de l'aéronautique.

Soutien à Air France

L'Etat soutient Air France pour aider l'entreprise à faire face à la crise dans le respect des décisions précédemment mentionnées du plan de reprise.Le souhait est de faire de la compagnie aérienne française, la compagnie la plus respectueuse de l’environnement.

Liens et téléchargements

Mots clés
Mis à jour le 12/06/2020

Partager