Les 12 premiers "sites industriels clés en main"

22/01/2020

Metamorworks
Dans le cadre d'une démarche d'amélioration de l'attractivité économique, entamée en 2017, l'Etat a mis en place des stratégies qui portent déjà leurs fruits et, notamment, en ce qui concerne le corps de l'industrie.

Dans ce domaine en particulier, une liste de "sites industriels clés en main" a été établie. Elle a la particularité de recenser des sites à forte attractivité économique, disponibles rapidement et particulièrement attractifs pour les investisseurs nationaux ou étrangers. Pour ces sites, afin de garantir une mise à disposition à court terme, les procédures administratives (urbanisme, environnement, archéologie préventive) ont été anticipées pour permettre l’accélération des procédures obligatoires. La capacité à mettre en place une production rapidement étant, en effet, un facteur clé pris en compte par les industriels dans leurs choix d'implantation.

Une liste dévoilée lors du troisième sommet "Choose France"

Quelques 200 dirigeants français et étrangers ont répondu présents au troisième sommet « Choose France », organisé le 20 janvier 2020 au Chateau de Versailles. Cet événement a été l'occasion de souligner les bons résultats économiques de la France et de dévoiler la liste des 12 premiers "sites industriels clés en main".

Les 12 "sites industriels clés en main"

Suite à l'appel à candidatures lancé en novembre dernier par l'Etat, 12 sites industriels permettant l'accueil de projets de grande ampleur ont été sélectionnés. D'autres sites viendront s'ajouter à cette liste dans les mois à venir. Et, afin de répondre aux besoins des projets de plus ou moins grande envergure à venir, des sites de différentes tailles intégreront la suite de la liste. Pour ce faire, un nouvel appel à candidature devrait être lancé d'ici la fin de l'année 2020.

De plus, un accompagnement par l'Etat est prévu pour les collectivités dont l'objectif est d'intégrer la liste des "sites industriels clés en main". Parallèlement, l’Etat, via au travers de l’Agence Nationale de la Cohésion des Territoires (ANCT) nouvellement créée, accompagnera les collectivités qui le souhaitent pour progresser vers l’objectif « sites clés en main » : anticipation des procédures administratives, échanges préalables avec les services déconcentrés de l’Etat, mobilisation éventuelle d’une ingénierie dédiée, etc.

Les 12 premiers sites industriels sélectionnés sont les suivants :

  • AXIOPARC (Grand Est),
  • Parc d’activités La Boitardière (Centre-Val de Loire),
  • Pôle d’Innovation des Couronnes (Normandie),
  • Europôle Sarreguemines Hambach (Grand Est),
  • Grand Port Maritime de Marseille – PIICTO (Provence-Alpes-Côte d’Azur),
  • Grand Port Maritime de Dunkerque – Zone Grande Industrie (Hauts-de-France),
  • Pôle d’activités Haute-Picardie (Hauts-de-France),
  • Induslacq & Chem’pôle 64 Chemical Parks (Nouvelle-Aquitaine),
  • Le Carnet (Pays de la Loire),
  • MOSL Parc – Illange-Bertrange (Grand Est),
  • Parc Industriel de la Plaine de l’Ain (Auvergne-Rhône-Alpes),
  • Pôle d’excellence industrielle Rennes La Janais (Bretagne).


« Notre attractivité économique s’est sensiblement améliorée et la France est aujourd’hui la première destination pour les investissements industriels étrangers en Europe. Il nous faut conforter et amplifier ce mouvement. Le développement des sites industriels clés en main constituera un vrai atout pour accueillir dans des délais rapides et maîtrisés de nouvelles implantations industrielles, tout en permettant d’optimiser des sites industriels existants ou de valoriser des friches industrielles ».

Agnès Pannier-Runacher, Secrétaire d'État auprès du ministre de l'Économie et des Finances.

Mots clés
Mis à jour le 22/01/2020

Partager